Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

G7 : Donald Trump, seul contre tous

Malgré les pressions de ses homologues, le président américain n'a rien lâché sur le commerce ou le climat.

Alone

Publié le
G7 : Donald Trump, seul contre tous

Mise à jour 13h30 : Le G7 a "pris acte" des divergences de vue entre les Etats-Unis et les autres pays sur le climat.

Donald Trump en a vu d'autres. Présent au G7, le président américain a certes rappelé la convergence des Etats sur la lutte contre le terrorisme (et sur le rôle des géants du net dans la propagation des informations), il n'a, en revanche, pas lâché de lest sur les sujets les plus délicats, à commencer par celui de l'accord de Paris sur le climat. "Ce sera sans nul doute l’un des sommets du G7 les plus compliqués depuis des années" a ainsi prophétisé Donald Tusk, le président du Conseil européen.

A LIRE AUSSI - À quoi sert encore le G7 ?

Si le président américain s'est toujours montré hostile à l'accord sur le climat, "ses vues évoluent (…) Il est venu ici pour apprendre" assure son conseiller économique, Gary Cohn. De là à dire qu'il pourrait changer d'avis ? Donald Trump a déjà prouvé qu'il en était capable, à multiples reprises. Sa décision finale, attendue après le G7, "sera fondée sur ce qu’il y a de mieux pour les Etats-Unis" assure le conseiller.

De la même façon, la vision du président américain, résolument protectionniste, tranche avec celle de ses homologues. "Nous aurons une discussion très vigoureuse sur le commerce et nous allons discuter de ce que signifie “libre et ouvert”" assure donc Gary Cohn. Ce G7 devrait finalement se résumer à quelques bonnes intentions mais le flou demeure.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 27/05/2017 - 11:56 - Signaler un abus Bravo à trump, non soumis à l'écolo-terrorisme des médiocres!

    en utilisant à fond les vieilles méthodes de manipulation mentale du gauchisme, ces médiocres nous assènent les vérités toutes faites de la propagande écolo-reactionnaire: "parceque les icebergs fondent, le niveau de la mer monte?????..." et autres débilités écologistes... Enfin un vrai chef d'état qui préfère le principe de réalisme à la soumission béate aux idéologies de la décroissance!

  • Par assougoudrel - 27/05/2017 - 13:02 - Signaler un abus Habitué à être attaqué de

    toutes parts, il a une peau de rhinocéros et il défend avec force les entreprises américaines. A part l'allemande, les autres ne feront que suivre, dont Macron que nos journalistes surnomment à tort "le phénomène du G7".

  • Par clint - 27/05/2017 - 19:21 - Signaler un abus Que Trump tienne : il est "moins pire" que Pence !

    Pence est le modèle même de la droite américaine la plus libérale et la plus conservatrice. A côté Trump est moins dangereux.

  • Par Deudeuche - 27/05/2017 - 23:38 - Signaler un abus Pence est comme il faut

    Bien libéral (économie) et conservateur (société) un bon gars quoi! Bien mieux que les sociaux libéraux européens et leur pensée unique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€