Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fusillade de Newtown : un médicament dans le viseur

Alors que les Etats-Unis sont encore en deuil, un médicament sensé soigné la dépression est pointé du doigt.

Effets secondaires

Publié le
Fusillade de Newtown : un médicament dans le viseur

Le Fanapt pourrait avoir une responsabilité dans le massacre de Newtown

Newtown, petite ville du Connecticut, a trouvé une place sur notre carte des Etats-Unis vendredi 14 décembre quand un jeune de 20 ans a tué de sang froid 26 personnes dont 20 enfants âgés de 6 à 10 ans. Les noms élèves de l'école Sand Hook ont recouvert les Unes des journaux du monde entier pour ce qui reste la deuxième tuerie à l'arme à feu la plus importante de l'histoire des Etats-Unis.

L'Amérique en deuil a dès lors commencé à se diviser entre les partisans du "Gun Control" et ses opposants. Si Barack Obama s'est dit favorable à un débat sur la possession d'armes – sujets plus que polémiques aux Etats-Unis – et en particulier interdire les armes d'assaut, d'autres voix se sont élevées pour pointer du doigt des facteurs alternatifs qui auraient pu être les déclencheurs de la tuerie.

Tout d'abord le fait que le jeune Adam Lanza souffrait d'une forme d'autisme – l'Asperger – même si de nombreux journaux, dont le New York Magazine, ont expliqué que c'était une fausse piste. Mais le même article pointe néanmoins un autre facteur qui pourrait être en cause : Adam Lanza prenait du Fanapt, un médicament antipsychotique controversé.

Controversé car sa mise sur le marché a dans un premier temps été rejeté par les régulateurs : du fait de la compétition entre les différents fabricants de médicaments, et du fait de certains risques cardiaques que pourraient entraîner la prise de ce médicament. Mais surtout, comme le cite Business Insider car "Fanapt est un médicament que l'agence américaine de la nourriture et des médicaments (FDA) a souligné comme pouvant induire les effets inverses de ce pourquoi il est pris".

C'est-à-dire que les effets secondaires de ce médicament sont l'hostilité, la chute de la libido, la paranoïa, l'état de confusion, la manie, la catatonie, les changements d'humeur, les attaques de panique, les troubles obsessionnels compulsifs, la boulimie, le délire, l'anorgasmie, la polydipsie, ou encore de très graves dépressions... Même si ça ne remet pas en question le débat sur la possession d'armes, ces articles soulèvent une problématique tout aussi large, et qui ne concerne pas uniquement le Fanapt, mais des dizaines d'autres médicaments qui produisent les effets inverses de ce pourquoi il sont utilisés.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par laurentso - 19/12/2012 - 15:08 - Signaler un abus "Dans le viseur"...

    vous avez de ces expressions... Cela dit, l'info est d'importance. Il est vendu en Europe, ce médicament ?

  • Par roudoudou - 21/12/2012 - 22:08 - Signaler un abus Et comme les Ricains adorent les médocs psy....

    ...., et qu'ils donnent de la Ritaline et autres drogues du même tonneau à leurs gosses pour les faire se tenir tranquilles, ils n'ont pas fini de voir ce genre de drame se produire. Ils sont chouettes dans bien des domaines les Ricains, mais pour les armes en vente libre, le système judiciaire d'un autre âge, les traitements psy distribués comme des bonbons et le sécu inexistante ou presque, ils ont des progrès à faire.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€