Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Free : la télé en replay gratuite mais payante fait polémique

Avec son option “replay” payante, Free inverse la logique économique sur Internet et fait enrager aussi bien ses abonnés que les chaînes de télévision.

Arnaque ?

Publié le
Free : la télé en replay gratuite mais payante fait polémique

Freebox Replay fait polémique autour du service de rattrapage. Crédit DR

Une option gratuite mais en fait payante, c'est ce que propose Free, et ça ne plaît pas à tout le monde. Free propose depuis maintenant 2010 l'option "pass prioritaire" à ses abonnés pour 0,99 euros la soirée ou 3,99 euros par mois qui garantit notamment un accès aux services de "catch-up TV" dans de bonnes conditions aux heures de pointe, c'est-à-dire entre 19 heures et 22 heures. Or le service de base est fournit gratuitement… Free propose donc à ses abonnés un service  gratuit payant !

En effet, de plus en plus d'abonnés se plaignent du fait que le service devint très difficile à utiliser dans le cadre de l'abonnement de base. De nombreux abonnés assurent ainsi ne plus pouvoir accéder aux services de rattrapage à ces heures de pointe sans disposer de l'option. Une enquête de l'UFC – Que choisir réalisée en décembre 2012 confirme les dires des abonnés. Et certains de se demander s'il s'agit de réels problème technique ou d'un simple bridage dont l'objectif serait de faire basculer un maximum de clients vers l'option payante.

Free cherche bien évidemment à désamorcer la polémique en affirmant que la résolution du problème est une priorité.

C'est que les critiques fusent de toutes parts : une enquête du site Arrêt sur Images publiée mardi faisait en effet état de critiques de Frances télévisions. Laurent Frisch, directeur de France Télévisions éditions numériques, y déclarait ainsi : "On est totalement opposé à cette pratique-là. Nous, ça nous révolte, c'est totalement anormal. Pluzz ne doit en aucun cas être payant. On en a fait part en haut lieu à Free mais on a reçu une fin de non recevoir. Ils ont un problème de bande passante à régler".

Cette polémique soulève donc également la question de l'engorgement des canaux existants, et l'émergence de passe droit payants pour bénéficier de plus de bande passante et ainsi accéder à l'information.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Cap2006 - 15/02/2013 - 07:55 - Signaler un abus la bande passante = investissement...

    Comme sur d'autre sujet, à vouloir payer toujours moins cher que cher.... il y a inévitablement des conséquences....

  • Par sbgf43 - 15/02/2013 - 08:20 - Signaler un abus Démagogie...

    Free c'est comme Hollande beaucoup de promesses...

  • Par le Gône - 15/02/2013 - 10:47 - Signaler un abus il a tout compris le marchand de couscous...

    tu paie rien et t'a rien..c'est comme ca coco..

  • Par Ali ce - 15/02/2013 - 14:44 - Signaler un abus marche pas

    Free ce n'est pas cher, mais beaucoup de choses ne fonctionnent pas, chez nous le transfert d'appel ne fonctionne pas, pas de solution, un mail pour nous confirmer que ça ne fonctionnera pas !!! après un ticket ouvert pendant 1 mois. c'est pas cher, mais c'est comme les lasagnes findus, on en a que pour son argent. on peut changer à tout moment, seul avantage.

  • Par garfield90 - 15/02/2013 - 21:17 - Signaler un abus Arrêtons de rêver

    Eh oui, en payant moins on obtient souvent moins, malgré les promesses. C'est une entreprise commerciale comme les autres donc le but premier est de faire des bénéfices et pas de perdre de l'argent. Lorsque le parc installé est suffisant et que le chaland a mordu, pas de miracle : il faut augmenter le revenu moyen pour augmenter les bénéfices. Donc là où certains affichent la couleur dès le lancement des offres, d'autres se rattraperont sur la durée. La vraie question est de savoir si ces revenus additionnels seront convertis en investissements.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€