Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Frédéric Lefebvre annonce sa candidature à la primaire de la droite et du centre

"Je ne suis pas un candidat de plus, mais celui qui porte un projet différent", écrit le député des Républicains dans un courrier dévoilé ce jeudi.

Nouveau venu

Publié le
Frédéric Lefebvre annonce sa candidature à la primaire de la droite et du centre

Frédéric Lefebvre est aujourd'hui député des Français de l'étranger, en charge de la circonscription d'Amérique du Nord. Crédit Reuters

Dans une lettre adressée ce jeudi aux maires dont il espère obtenir les parrainages, Frédéric Lefebvre a annoncé sa candidature à la primaire de la droite et du centre, en vue de l'élection présidentielle de 2017. Le député des Français de l'étranger, en charge de la circonscription d'Amérique du Nord, devient ainsi le sixième candidat des Républicains à se lancer dans la course, après François Fillon, Alain Juppé, Hervé Mariton, Jean-Frédéric Poisson, ou encore Nadine Morano.

"Je ne suis pas un candidat de plus, mais celui qui porte un projet différent", assure-t-il dans cette lettre, avant de dénoncer "cette politique qui (...) se déchire sur la déchéance de nationalité, les crèches dans les lieux publics ou le cumul des mandats, au lieu de se concentrer sur l'urgence : la lutte contre le chômage et les inégalités sociales et géographiques".

"J'ai su, comme vous, souvent, dans vos conseils municipaux, dépasser les clivages en votant et soutenant, à plusieurs reprises, des projets de l'actuel gouvernement quand je les jugeais bons pour la France. L'opposition systématique doit se muer en force d'alternance. Rassemblons-nous, au-delà des postures partisanes, pour porter ce projet qui ne doit laisser aucun Français au bord de la route", écrit "également l'ancien proche de Nicolas Sarkozy. 

Afin de devenir officiellement candidat à la primaire de la droite et du centre en novembre 2016, le député devra obtenir l'appui de 20 parlementaires, mais aussi celui de 250 élus locaux répartis sur 30 départements.

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€