Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fraude fiscale : la banque suisse HSBC va être mise en examen à Paris

Selon Le Monde, des représentants de la filiale suisse de HSBC devraient bientôt être convoqués à Paris en vue d'une mise en examen de la banque pour "démarchage bancaire et financier illicite" et "blanchiment de fraude fiscale".

La grande évasion

Publié le
Fraude fiscale : la banque suisse HSBC va être mise en examen à Paris

La filiale suisse du géant bancaire HSBC va être mise en examen Crédit Mike Segar / Reuters

Plus de 5 milliards d'euros. C'est la somme qui a échappé au fisc français grâce à HSBC Private Bank. Selon Le Monde, la filiale suisse du géant bancaire britannique sera bientôt mise en examen pour avoir facilité cette évasion fiscale. Les juges du pôle financier Guillaume Daïeff et Charlotte Bilger estiment ainsi que de nombreux démarchages aux particuliers ont été réalisés directement en France au cours des années 2006 et 2007 pour des montages financiers complexes dans des paradis fiscaux. Plusieurs milliers de Français sont concernés.

Ces accusations vont valoir à la banque une prochaine mis en examen  pour "démarchage bancaire et financier illicite" et "blanchiment de fraude fiscale".

Cette convocation est le résultat d'une enquête de plusieurs années, débutée grâce au listing d'un ancien informaticien de la banque, Hervé Falciani. Fin 2008, ce dernier a dérobé des centaines de giga-octets de données sur les clients de l'établissement, espérant les revendre par la suite. Le listing s'est retrouvé finalement dans les mains de la justice française qui enquête depuis sur les milliers de noms concernés par cette évasion fiscale.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€