Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Frappés par la crise, 20% des français auraient pensé au suicide

En 2000, il y avait 13 % de Français qui avaient envisagé sérieusement de se suicider, aujourd'hui c'est 20%.

Fracture sociale

Publié le
Frappés par la crise, 20% des français auraient pensé au suicide

La crise économique a des conséquences graves. Selon un sondage de l'Ifop et de la Fondation Jean-Jaurès publié aujourd'hui par Le Parisien, 20% des français auraient envisagé sérieusement de se suicider, dont 30% parmi les chômeurs, et 23% chez les indépendants, agriculteurs et employeurs. "Cela traduit un état de détresse personnel et social de beaucoup de nos compatriotes", s'indigne Michel Debout, membre de l'Observatoire du suicide.

Le chômage peut entraîner un cycle de dépression.

On perd de l'estime de soi, et on perd également le cadre social qui permet de se renforcer, ainsi que l'accès à la médecine du travail. Le chômage mène également à des crises de famille, et à des tendances à l'addiction. Et le cycle peut devenir auto-entretenu : "Comment peut-on croire qu'une personne en état dépressif qui est en train de perdre l'estime de soi et qui s'isole pourra retrouver du travail ?" demande Michel Debout. 

A LIRE AUSSI : Cinq manières scientifiquement validées de passer 2016 sans stress

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sna-hyper - 05/02/2016 - 16:56 - Signaler un abus c'est qu'ils ne sont pas socialistes .

    il font vraiment du mauvais esprit, la courbe du chômage est en passe de s'inverser...

  • Par Deudeuche - 05/02/2016 - 20:05 - Signaler un abus Enfin un article

    sur la première cause de mortalité de cette nation championne des psychotropes, du bouffage d'ongles, et de la déprime mortifère.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€