Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

François de Rugy compte s’accrocher à son poste de président de l'Assemblée nationale (contrairement à ce qui était prévu)

"J'ai été élu pour cinq ans. On ne piétine pas les institutions comme ça" aurait confié l'ancien écologiste, d'après des informations de RTL.

Bien au chaud

Publié le
François de Rugy compte s’accrocher à son poste de président de l'Assemblée nationale (contrairement à ce qui était prévu)

Actuel président de l’Assemblée nationale, François de Rugy aimerait bien faire un peu de rab', selon des informations de RTL. Le 7 juin dernier, Richard Ferrand, président du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale, avait pourtant affirmé que tous les postes à responsabilité du parti, ainsi que le perchoir, seraient remis en jeu à mi-mandat.

Mais, de Rugy, ancien écologiste devenu marcheur, ne l’entendrait pas de cette oreille. "A-t-on déjà vu un président de la République qui démissionner à mi-mandat ?", aurait-il confié. "J'ai été élu pour cinq ans. On ne piétine pas les institutions comme ça".

A moins d’une vague de protestations, François de Rugy ferait donc tout pour éviter qu’une nouvelle élection soit organisée, et ce même si certains prêtent à Richard Ferrand des ambitions pour le perchoir. L’actuel président de l’Assemblée assure lui qu’Emmanuel Macron ne lui a jamais fait part de son souhait de le voir provoquer une élection à mi-parcours. "En attendant, il reste deux ans à tenir. Comme il le dit lui-même, 'deux ans c'est long'" rapporte RTL.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 15/12/2017 - 09:54 - Signaler un abus Ferrand pour le perchoir ?

    Pourquoi pas Thierry Solère ?

  • Par Ajar - 15/12/2017 - 11:20 - Signaler un abus RUGY

    Il a le charisme d'une moule....

  • Par Atlante13 - 15/12/2017 - 11:57 - Signaler un abus D'une moule? je dirais plutôt d'un caméléon,

    Il vient de découvrir que la soupe est bonne, et la gamelle bien garnie. Faut le comprendre, le pôvre!!

  • Par jurgio - 15/12/2017 - 17:01 - Signaler un abus Ah ! les bons gruyères !

    Le premier qui y est c'est à lui. On ceint, on muraille... C'est à moi !

  • Par Beredan - 15/12/2017 - 18:58 - Signaler un abus Indécollable ...

    ... ce minable arapède.

  • Par vangog - 16/12/2017 - 20:35 - Signaler un abus La nomenklatura gauchiste se dispute les postes de pouvoir...

    C’est qu’il doit y avoir des avantages, en nature ou en espèces!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€