Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Pupponi
dénonce une manipulation

Le député maire PS de Sarcelles a été entendu lundi par la police. A-t-il des liens avec la mafia corse des cercles de jeux ?

Rien ne va plus

Publié le

Il nie tout en bloc. François Pupponi, maire PS de Sarcelles, proche de Dominique Strauss-Kahn et soutien de Martine Aubry a été entendu par la police "à sa demande". Dans le cadre d'une affaire de règlements de compte entre deux bandes rivales pour le contrôle du cercle de jeux Wagram à Paris, un employé de la mairie de Sarcelles accuse François Pupponi. Le maire de Sarcelles aurait fait pression sur son employé sur lui pour que sa belle-fille quitte la direction du cercle de jeux Wagram.

"J'ai contesté toutes les accusations qui sont portées contre moi par M. Vedrune (l'employé qui l'accuse), je ne suis ni de près ni de loin impliqué dans l'affaire du cercle Wagram. Je maintiens que je suis au coeur d'une grosse manipulation", a martelé le maire de Sarcelles à la police.

Il a cependant reconnu connaître Philippe Terrazzoni, qui était directeur du cercle de jeux, et mis en examen pour avoir participé à une opération commando pour la prise de contrôle du cercle de cet établissement. "Je me suis rendu dans ce cercle quatre ou six fois dans ma vie, mais je n'y ai jamais joué. Ceux qui affirment que je suis un flambeur sont des menteurs", avait également déclaré François Pupponi au Figaro.

La police mène actuellement une enquête sur deux cercles de jeux à Paris. Dix personnes ont déjà été mises en examen dans ce cadre.


 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par marco06 - 04/10/2011 - 13:15 - Signaler un abus pupponi

    à force de tirer toujours sur la droite, forcément qu'un jour ou l'autre ça vous retombe sur le coin du nez!!!

  • Par PASCONTENT - 04/10/2011 - 14:06 - Signaler un abus Quelle honte.

    chacun d'entre nous le sait et les journaleux encore plus : Un socialiste ne saurait être coupable de quoi que ce fut. Dire une telle chose est un crime contre l'humanité bien pensante.

  • Par labernerie - 04/10/2011 - 17:46 - Signaler un abus caca

    la boite a merde est ouverte .Mrs les socialos a ce jeux las ,bientot vous allez vous en pendre plein la tronche

  • Par Indigène Indigné - 04/10/2011 - 19:22 - Signaler un abus Le pauvre homme !

    Peut-être que comme julien dray, il sera sanctionné d'un sévère "rappel à la Loi".

  • Par sergio1 - 05/10/2011 - 14:43 - Signaler un abus Bizarre

    Je trouve que la presse est d'une discrétion exemplaire sur cette affaire :-) Elle est sans doute trop occupée à traiter l'"affaire" Hollandre/trierweiler autrement plus importante ! :-)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€