Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande se déclare "féministe" et "toujours socialiste" lors d'un entretien au magazine Elle

Le chef de l'État a abordé différents sujets pour l'hebdomadaire féminin, évoquant notamment sa relation avec Ségolène Royal.

Elle et Lui

Publié le
François Hollande se déclare "féministe" et "toujours socialiste" lors d'un entretien au magazine Elle

Parler aux femmes pour reconquérir le cœur des Français ? C’est peut-être le pari de François Hollande, très mal en point dans les sondages. Le chef de l’Etat a accordé un long entretien au magazine Elle, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, qui aura lieu le 8 mars. Dans cette interview, François Hollande juge que le harcèlement dont les femmes sont victimes est "scandaleusement banalisé".

"Aucune femme ne doit rester seule face au harcèlement, d'où qu'il vienne au bureau, dans la rue ou dans un train", plaide-t-il. "Aucun geste ne doit rester sans réponse". Le président de la République indique aussi que "les dépôts de plainte seront facilités".

Le chef de l’Etat annonce par ailleurs son intention de changer l'intitulé du ministère de la Famille en faveur de "ministère des Familles", dit-il, "afin de les reconnaître toutes, les recomposées, les mono-parentales, de même sexe. Ce qui est réactionnaire, c'est de considérer qu'un seul et unique modèle familial". A la question : "Vous considérez-vous comme étant féministe ?", il répond : "je suis féministe et toujours socialiste".

Interrogé sur les centaines d'agressions sexuelles dans la nuit du Nouvel an à Cologne, qui avaient provoqué un vif émoi dans toute l’Europe, François Hollande estime que "Cologne a été un choc".  "Tout cela a causé une émotion considérable, mais a servi de révélateur. Les agressions sexuelles sont toujours découvertes tardivement, même quand elles sont massives : le sentiment de honte s'ajoute à au scepticisme et à l'indifférence. A Cologne, la gêne était d'autant plus grande que les auteurs pouvaient être des réfugiés. Or, le respect de la femme est un principe absolu."

Le président en exercice, d’ordinaire peu disert sur sa vie privée, se livre aussi sur les relations hommes-femmes à travers le prisme de son histoire personnelle avec Ségolène Royal. "Avant de parler de moi comme père, je rappelle que c’est Ségolène Royal qui est la mère de nos enfants. J’ai essayé d’être présent, je faisais la cuisine, je racontais des histoires aux enfants le soir, je les emmenais faire du sport" mais si vous interrogiez Ségolène Royal, elle vous dirait que je n’en ai sans doute pas fait assez". Et c'est vrai : je regrette réellement de ne pas en avoir fait davantage". Toutefois, le chef de l’Etat a refusé catégoriquement d’évoquer son histoire avec Julie Gayet.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par karbo - 03/03/2016 - 12:34 - Signaler un abus Elle... sert la soupe tiède

    Le journal des grenouilles du bénitier socialiste définitivement pâmées devant n'importe quel baltringue, pourvu qu'il montre patte rose. La peste soit de ces irréductibles bigotes!

  • Par vangog - 03/03/2016 - 13:30 - Signaler un abus Je ne crois pas qu'il soit un cadeau pour les femmes...

    ni pour le socialisme, d'ailleurs!

  • Par blacknobody - 03/03/2016 - 14:29 - Signaler un abus Féministe, oui ... mais ...

    Féministe, oui..., mais... quand on voit avec quelle élégance il à "répudié" ses deux anciennes compagnes plus ou moins officielles, il y a de quoi se poser des questions sur sa notion du féminisme!!!

  • Par vangog - 03/03/2016 - 14:47 - Signaler un abus En novlangue gauchiste, "féministe" ne signifie pas...

    "Qui aime les femmes", mais plutôt: "qui aime le vote des femmes"...

  • Par Alain Proviste - 03/03/2016 - 15:10 - Signaler un abus QUELLE EPOQUE...

    .. où pour essayer de se faire élire, il faut raconter qu'on a changé les couches de ses lardons. Quelle hauteur de vue, quelle vision pour le pays !

  • Par Septentrionale - 03/03/2016 - 15:47 - Signaler un abus Le Mufle en campagne.

    Après les blagounettes Merlinpinpin fait dans le canular

  • Par ISABLEUE - 03/03/2016 - 16:49 - Signaler un abus flamby dans un entretien dans Elle...

    la presse va mal, très très mal...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€