Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande et Manuel Valls rencontrent la brigade de gendarmerie endeuillée de Pierrefeu-du-Var

Manuel Valls justifie par ailleurs dans une tribune son action contre les camps de Roms.

Sécurité

Publié le 14 août 2012
 

La journée est chargée pour le président et son ministre de l’Intérieur. François Hollande et Manuel Valls se rendent en effet ce mardi à Pierrefeu-du-Var pour rencontrer la brigade de gendarmerie endeuillée de la ville.

Le 17 juin, deux femmes gendarmes avaient en effet été abattues par un homme, lors d’une intervention a priori complètement normale.

Il s’agit donc de la deuxième incursion du président sur le terrain de la sécurité depuis le début du mois d’août. Le président s’était en effet rendu au CHU de Grenoble au chevet des victimes d’un braquage d’une bijouterie à l’arme de guerre.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur justifie son action dans une tribune publiée par Libération ce mardi. Il y explique notamment qu’en matière de camps illicites, « laisser-faire ne résout rien », et que la fermeté est « nécessaire », ajoutant que le séjour des « minorités Roms d’Europe de l’Est […] ne saurait se traduire par la multiplication et l’enracinement de campements insalubres, dangereux ».

Selon lui, les réponses sont avant tout à trouver dans les pays d’origines des migrants. Il compte donc sur « l’intense coopération policière avec les autorités roumaines, mais aussi nos voisins espagnols, belges, allemands, italiens ».

Lu sur Le Point

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par langue de pivert - 15/08/2012 - 15:30 - Signaler un abus Immonde !

    Moi je serais un président qui :
    Après avoir - par la proposition n° 53 du parti socialiste - demandé
    "la suppression des peines plancher pour les récidivistes"
    viendra narguer pour les besoins de ma comm' les compagnons d'armes de deux victimes d'un récidiviste plusieurs semaines après les faits !
    Je ne risque rien : les gendarmes (militaires) sont de grands muets tenus au devoir de réserve ! (en plus je suis leur chef !)
    De plus je serais un président malin qui, une fois les élections passées, fera disparaitre par mes complices cette "suppression des peines plancher pour les multirécidivistes" du projet actuel ! (nettoyage sur le net)
    Pas beaucoup de média à avoir levé ce lièvre (on va pas s'en étonner !)
    Condoléances à la Gendarmerie Nationale.

  • Par Atlante13 - 15/08/2012 - 12:32 - Signaler un abus Lamentables, sans vergogne.

    Tartuffes !!!

  • Par Lepongiste - 15/08/2012 - 09:23 - Signaler un abus Lamentable !

    Un hommage aux victimes deux mois après les faits !!
    GROLAND s'emmerde à Brégan con alors pour soigner son plan com il rend visite à la brigade de gendarmerie de Pierrefeu...

  • Par German - 15/08/2012 - 08:32 - Signaler un abus camp de roms = danger et dégradation du secteur

    Les maires qui acceptent les camps de roms mettent en péril les voisins du village. La solution, voter contre ces élus !!!

  • Par Ercole - 14/08/2012 - 17:44 - Signaler un abus Rage !!!

    Moi je lui aurais démonté la DS5 à ce Président des racailles !!! A la barre à mine ou avec un camion que j'aurais hi-jacké - puisque c'est légal selon taubira et que la police n'a interpellé AUCUN fumier à Amiens... - et applatie la DS5 !!!
    Normal quoi...

  • Par jmpbea - 14/08/2012 - 17:41 - Signaler un abus du temps de Sarko

    du temps de Sarko, toucher à un rom était du racisme....on rigole!!! vanité... tout est vanité...

  • Par samu31 - 14/08/2012 - 16:26 - Signaler un abus Les bretelles

    Mais le Papa d'une des deux gendarmes a remonté les bretelles à Flanby qui ne l'a pas ramené cette fois-ci.

  • Par Tan - 14/08/2012 - 10:34 - Signaler un abus Je ne comprends pas

    un hommage aux victimes deux mois après les faits. Pourquoi attendre si longtemps? Un léger soupçon de propagande pour redorer l'image du mou ? Régler des comptes avec Taubira ? Bref, cela me laisse un arrière gout dans la bouche car deux mois, c'est long, trop long pour être sincère.

  • Par Ravidelacreche - 14/08/2012 - 10:27 - Signaler un abus une intervention a priori complètement normale

    C'est la qu'est le danger !

  • Par René - 14/08/2012 - 10:20 - Signaler un abus Du Blabla ...!!!!

    Encore un "Salo....d" de réciviste qui n'aurait jamais du se retrouver dehors. Merci à cette justice laxiste qui continue.
    Malheureusement 2 gendarmettes qui faisaient leur travail en ont été les victimes.
    Un conseil Mmes et Mrs des forces de l'ordre ,ne faites pas de zèle, vous n'en serez jamais récompensé. Quand les Français en auront marre de se faire "étriper" ils voteront peut ètre autrement.
    ( ça fait plus de trente ans que ça dure )

Fermer