Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande maintiendra la dissuasion nucléaire

"Nous vivons en paix depuis plusieurs dizaines d'années, parce que nous avons la sécurité que nous offre la dissuasion", a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

Gros bras

Publié le

François Hollande "ne sera pas le président de la République qui remettra en cause la dissuasion nucléaire", a affirmé ce samedi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, pour qui la force de dissuasion est "une priorité majeure", "un élément essentiel" de la souveraineté française.

"Nous vivons en paix depuis plusieurs dizaines d'années, parce que nous avons la sécurité que nous offre la dissuasion", a déclaré le ministre, interrogé sur France Inter avant le début des cérémonies du 14 juillet. "François Hollande ne sera pas le président de la République qui remettra en cause la dissuasion.

C'est clair", a-t-il martelé.

Le débat sur le maintien de la force de dissuasion nucléaire française a rebondi mi-juin après que l'ancien premier ministre socialiste Michel Rocard a suggéré de la supprimer pour faire des économies budgétaires.

"Nous avons 300 têtes nucléaires, les Russes et les Américains en ont dix mille", a souligné M. Le Drian. "Nous avons fait effort de réduction. Nous avons gardé notre stricte suffisance", a-t-il poursuivi, évoquant les pays qui comme l'Iran veulent quant à eux "se doter de l'arme nucléaire". "Il faut assurer dans ce monde instable une sécurité pour notre pays. C'est un instrument aussi de souveraineté au niveau mondial. Nous ne remettrons pas en cause ce concept", a-t-il dit.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par flogo - 14/07/2012 - 14:31 - Signaler un abus L'AMNÉSIE DE LA GAUCHE :

    Au début des années 70, cependant, la guerre froide et le développement des armements atomiques ont changé la donne. Le fait d’être anti-nucléaire est devenu un élément de définition du militant socialiste aussi sûrement que l’adhésion au PS en confère la qualité. Pourtant, ce sont les gouvernements socialistes de la fin de la IVème République qui ont été les initiateurs du programme de recherche nucléaire dans le domaine militaire. À la fin de l’année 1954, Pierre Mendès-France, président du Conseil, a pris la décision de lancer un programme secret d’études et de préparation d’un prototype d’arme nucléaire et d’un sous-marin atomique[5]. En juillet 1956, Guy Mollet, chef d’un gouvernement dans lequel François Mitterrand occupe la fonction de ministre de l’Intérieur, a annoncé au parlement sa décision de faire réaliser des charges atomiques explosives[6]. Depuis 1960, néanmoins, la SFIO a pris fermement parti contre la force de frappe pour des motifs tenant à la fois à ses penchants atlantistes et à son opposition au général de Gaulle[7]. à suivre

  • Par flogo - 14/07/2012 - 14:36 - Signaler un abus AMNÉSIE ...suite :

    Cette situation a été reconduite au sein du PS après 1971, date de sa création au congrès d’Epinay. Pour l’essentiel, les arguments alors développés sont négatifs : on moque la « bombinette » et l’armée est souvent perçue comme un instrument au service des intérêt du capital. La pensée internationaliste domine quand ce n’était pas l’antimilitarisme et le pacifisme. La gauche ne possède sur ce point aucune proposition alternative dans l’hypothèse où elle arriverait au pouvoir. MITTERRAND fut un farouche opposant de cette force de dissuasion pour…après avoir été élu : devinez quoi ? Il en fut un fervent partisan… ***** Le MENSONGE est permanent chez les socialistes entre avant et après les élections

  • Par ARES - 14/07/2012 - 19:50 - Signaler un abus Croire que l Iran ne possede

    Croire que l Iran ne possede pas l'arme nucléaire ... cela me prete a sourire ... Surtout que l aire de Mitterand celui ci était déjà au fait de ce projet aussi depuis ce temps là des années ce sont écoulées et sous estimér l Iran qui a su "batailler" pour que la France respecte le contrat passé avec le PS quand Chirac est passé Président ... les journaleux vous avez des oublis faciles ... Rain Man alias Flamby est pour le Nucléaire lorsque celui ci est dissusif ? ok mais il est contre les centrales nucleaires qui permettent aux français aujourd'hui d avoir de l 'électricité pas a un bas cout il est vrai mais alors qu est ce que cela serait sans nos centrales !!!! Aussi la mémoire courte dans ce communiqué est au journaliste comme elle est au PS !!

  • Par ARES - 14/07/2012 - 19:50 - Signaler un abus Croire que l Iran ne possede

    Croire que l Iran ne possede pas l'arme nucléaire ... cela me prete a sourire ... Surtout que l aire de Mitterand celui ci était déjà au fait de ce projet aussi depuis ce temps là des années ce sont écoulées et sous estimér l Iran qui a su "batailler" pour que la France respecte le contrat passé avec le PS quand Chirac est passé Président ... les journaleux vous avez des oublis faciles ... Rain Man alias Flamby est pour le Nucléaire lorsque celui ci est dissusif ? ok mais il est contre les centrales nucleaires qui permettent aux français aujourd'hui d avoir de l 'électricité pas a un bas cout il est vrai mais alors qu est ce que cela serait sans nos centrales !!!! Aussi la mémoire courte dans ce communiqué est au journaliste comme elle est au PS !!

  • Par Ramos - 15/07/2012 - 08:07 - Signaler un abus La bombe française, une assurance ?

    Si la bombe est une assurance contre la guerre pour la France, elle l'est aussi pour tous les pays et la refuser pour les autres n'est pas logique. D'autre part le traité de non prolifération nucléaire prévoyait la destruction de ces armes par les puissances nucléaires en contre partie de l'engagement des autres signataires de ne s'en pas doter. La France n'a pas respecté sa signature. Enfin la possession de l'arme nucléaire implique qu'on pourrait l'employer ! Contre qui ? Contre un pays non nucléaire ? Contre la Russie...... ? La France serait vitrifiée en retour. Envisager l'emploi contre des populations civiles est déjà en soi un crime de guerre. Cette arme ne sert à rien et est même contre productive car la répétition ad nauseam qu'elle est une assurance pour la paix pousse d'autres pays à s'en doter. Hélas, il est vrai aussi que la Corée du Nord n'a pas été attaquée contrairement à l'Afghanistan, l'Iraq et la Libye.

  • Par locke - 15/07/2012 - 08:21 - Signaler un abus @ARES

    Qu'est-ce ça serai sans nos centrales ? C'est vrai qu'en France on a pas de pétrole et qu'en plus on a pas d'idées. Et ben on aurai fait autrement. C'est pas les dystopie et uchronie qui manque sur le sujet. Par contre, on aurai fait du renouvelable dès le début, qu'on aurai pas tout les problèmes d'acceptation et les soucis de maintenances des sites, ainsi que leur financements. Pour l’anecdote, rendez vous compte que le concept existe depuis bien plus d'un demi-siècle ! Je vous laisse imaginer dans quelle époque obscurantiste nous nous trouvons. Quelle perte de temps ! Mais c'est vrai qu'il nous faut des têtes nucléaires, pour la dissuasion. Faudrait pas qu'il nous pètent à la figure pour cause de vieillesse prématurée en cas de lancement !

  • Par Ramos - 15/07/2012 - 08:23 - Signaler un abus Le traité de non prolifération nucléaire.

    Dans Wikipédia on trouve : " Le TNP contient également une clause relative au désarmement (article VI), tous les signataires devant s'engager à négocier en vue de parvenir à un arrêt de la course aux armements nucléaires et à un désarmement général et complet sous un contrôle international. " Il serait d'après moi extrêmement facile pour les pays ne possédant pas d'arme atomique de contraindre les puissances nucléaires à respecter leur signature : il suffirait que les premières déclarent qu'elle se retireront du traité ( c'est autorisé ) si l'ensemble des armes nucléaires ne sont pas détruites dans une période de 5 ans. La crainte de voir plusieurs dizaines de pays se doter de ces armes de fous furieux devrait avoir des résultats positifs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€