Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande empile les généralités et parle (vaguement) de sa volonté de "réorienter l'Europe"

Le président de la République a livré son analyse après la nouvelle gifle reçue dimanche soir lors des élections européennes.

Analyse

Publié le
François Hollande empile les généralités et parle (vaguement) de sa volonté de "réorienter l'Europe"

François Hollande a donc décidé de parler. Dans une allocution d'un peu moins de 5 minutes enregistrée à l'Elysée, le président de la République a justifié sa politique et a analysé les résultats des élections européennes de dimanche soir. 

"Un électeur sur quatre a voté pour l'extrême-droite. C'est en France qu'elle arrive le plus en tête. Ce vote doit être regardé en face", a-t-il assuré devant la bibliothèque de l'Elysée. "J'ai entendu le message douloureux délivré par les Français. C'est une défiance à l'égard de l'Europe, une défiance à l'égard des partis de gouvernement, et des politiques menées jusqu'alors. Le pire, ce serait de renoncer à ce que fait la France" a-t-il rappelé. "Nous sommes un grand pays qui ne peut concevoir son destin dans la fermeture.

Je suis européen. Mon devoir est de réorienter l'Europe et de la réorienter. Demain, je réaffirmerais à l'Europe qu'elle doit être claire, doit préparer l'avenir, protéger ses frontières" a expliqué le président de la République, avant de détailler son programme de demain au Conseil européen : "je réaffirmerai que la priorité, c'est la croissance, l'emploi, l'investissement".

Mais le chef de l'Etat a réaffirmé ses objectifs : "La France doit elle-même être forte. La situation se dégrade et la France a accumulé des difficultés et des dettes depuis dix ans (...) Manuel Valls a une feuille de route basée sur le pacte de responsabilité, sur l'emploi, sur l'école, pour le redressement du pays. Cette ligne de conduite doit avoir de la rapidité dans la mise en oeuvre. Cette ligne de conduite ne peut pas dévier en fonction des circonstances, il faut de la constance, de la ténacité, du courage. Au bout du chemin, j'en suis convaincu - mais il faudra le démontrer - ce sera la réussite. Ce qui nous unis, c'est l'attachement à la démocratie" a dit François Hollande. Un discours dans lequel à aucun moment, il n'a parlé de "responsabilité". 

Retrouvez l'ensemble de cette courte intervention en vidéo :

Pouria Amirshahi, l'un des 40 députés qui ont refusé de voter le pacte de responsabilité de Manuel Valls et tenant de l'aile gauche du PS, n'a pas mis longtemps à témoigner de son sentiment : 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jmpbea - 26/05/2014 - 20:28 - Signaler un abus C'est le P.S. qui a le feu aux fesses

    Ça va faire bien rire Angela et les autres d'entendre caqueter notre canard....il a poursuivi dans le déni de responsabilité, les incantations socialistes, l'Europe est la faute de tout.....un enfant qui a cassé son jouet et accuse le chat....PITOYABLE ET MINABLE

  • Par sheldon - 26/05/2014 - 23:48 - Signaler un abus Comment pourra t'il encore durer 3 ans sans un séisme ?

    Et ce séisme pourrait être une révolte, ou plutôt des révoltes, bref un pays sans chef pour arrêter des émeutes, y compris communautaristes !

  • Par Septentrionale - 27/05/2014 - 16:58 - Signaler un abus Moiprésident l'imposteur plastronne moins haut

    Il est pris au piège de son incompétence. Tout cela est d'un mauvais augure.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€