Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Fillon : "Les sondages peuvent recommencer leur yo-yo, moi, je trace mon sillon"

Arrivé largement en tête au premier tour de la primaire de la droite et du centre, l'ancien Premier ministre a tenu une réunion publique à Lyon mardi soir.

En campagne

Publié le
François Fillon : "Les sondages peuvent recommencer leur yo-yo, moi, je trace mon sillon"

À moins d'une semaine du second tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon était en déplacement à Lyon ce mardi soir pour une réunion publique. 

"Ça me fait sourire quand on m'accuse d'être libéral, comme au Moyen Age on traçait des croix sur les portes des lépreux.

Et ça m'amuse qu'on dise que je suis droit dans mes bottes (…) Lorsque j'affirme qu'il faut casser la baraque pour la reconstruire autrement, on me rétorque que j'ai tort. À tort, Alain Juppé juge mon programme trop radical. Je lui rétorque : 'Si on n'est pas radical maintenant, quand est-ce qu'on le sera ?'", a tout d'abord déclaré l'ancien Premier ministre. 

"Non, je ne vais pas trop loin quand je dis qu'il faut se donner les moyens de réussir (…) Si le sens du devoir n'était pas en moi, je vous promettrai n'importe quoi, à n'importe quel prix, et sans effort. Et c'est paraît-il ainsi qu'on achète le vote des Français", a-t-il poursuivi. 

François Fillon a ensuite assuré qu'en cas de victoire au second tour de la primaire, puis à l'élection présidentielle, il rétablira les allocations familiales pour tous, et réécrira loi sur la filiation "pour défendre les droits de l'enfant".

"Je remettrai la famille au cœur de toutes les politiques publiques. Pour moi la famille c'est une valeur, pas une variable d'ajustement budgétaire, encore moins un espace d'expérimentations sociétales hasardeuses", a-t-il affirmé. 

Le candidat a également répété vouloir "vraiment sortir des 35 heures, pas avec des exceptions et des guillemets".

"Je préfère supprimer l'ISF que voir l'économie française sans capitaux passer sous contrôle étranger. Ce sont les mêmes qui critiquent la suppression de cet impôt qui vont se rouler par terre devant le Qatar et les fonds de pensions américains pour sauver l'économie française", a-t-il ajouté. 

>>>> À lire aussi : Primaire de la droite et du centre : François Fillon l'emporterait au second tour avec 65% des voix

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 23/11/2016 - 09:56 - Signaler un abus Dommage qu'il n'y ait pas tout le reste

    sur la nationalité et la vie avec une certaine religion !! Fillon a fait lever la salle des lyonnais, et ça, il faut le faire !!!!!

  • Par gerint - 23/11/2016 - 10:39 - Signaler un abus Juppé a beaucoup fait passer les fleurons à l'étranger

    Sa politique économique a té très délétère. Il l'oublie

  • Par ISABLEUE - 23/11/2016 - 12:11 - Signaler un abus a lire

    http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/mosquee-de-bordeaux-les-mensonges-dalain-juppe-8082

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€