Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Fillon : "Je m'en remets désormais au suffrage universel"

Au Figaro, le candidat de la droite estime qu'une mise en examen ne le fera pas reculer.

Revirement

Publié le
François Fillon : "Je m'en remets désormais au suffrage universel"

Cette fois, c'est officiel. Après l'avoir évoqué en privé, François Fillon affirme dans une interview au Figaro qu'il ne renoncera pas à la présidentielle, même en cas de mise en examen. "J'avais souhaité que la justice agisse vite dans cette période particulière qu'est la campagne présidentielle. Mais la justice n'a pas pris de décision" explique-t-il. "L'enquête se poursuit et l'horloge tourne. Plus on s'approche de la date de l'élection présidentielle, plus il serait scandaleux de priver la droite et le centre d'un candidat.

Je m'en remets désormais au suffrage universel. Ma décision est claire: je suis candidat et j'irai jusqu'à la victoire."

Selon lui, "les conditions sont difficiles" pour cette campagne. "Je dois tout affronter: les mensonges, les attaques, le calendrier, les opérations ciblées pour perturber mes déplacements… On voit bien qu'il y a une opération lourde, conduite pour empêcher le candidat de la droite et du centre. Cela ne m'intimide pas et c'est en train de renforcer la volonté des électeurs de la droite et du centre."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pandore - 17/02/2017 - 19:28 - Signaler un abus ok pour pour les baffes

    @ langue de pivert d'accord avec vous

  • Par Yves3531 - 17/02/2017 - 19:41 - Signaler un abus Moi itou avec un plaisir incommensurable ...!!!!

    quant aux crevures de gauche, ce sont à l'évidence des permanents syndicaux surtout CGT voire FO effrayés de perdre leur petit emploi fictif peinardos à vie et de devoir travailler 39 heures, qu'elle horreur !!!

  • Par Yves3531 - 17/02/2017 - 21:12 - Signaler un abus Les brailleurs sans neurones de la CGT à la sortie des meetings

    de F. FILLON me confortent dans mon choix pour lui si il en était besoin !!!

  • Par gerint - 17/02/2017 - 22:26 - Signaler un abus La gauche veut la guerre civile?

    On le dirait

  • Par kelenborn - 17/02/2017 - 22:58 - Signaler un abus AHHH

    Le général de Gaulle vient d'envoyer un tweet à Christine Boutin pour savoir si le jeune Fillon a réussi son exament

  • Par vangog - 18/02/2017 - 00:15 - Signaler un abus La gauche fait la politique de Staline...

    "La politique de la terre brûlée"...Partout où elle est défaite, elle commence par nier, puis elle brûle tout derrière elle, répandant un tapis de mines sur une terre stérile aux suivants...espérant naïvement que la gochosphere lancera ses fascistes rouges, ses coraniques, ses nuideboutistes et ses zadistes, en grappes compactes sous les sabots des hussards de l'offensive patriotico-libérale, afin de la stopper avant Stalingrad...c'est sans compter avec le réchauffement médiatique! Car les hivers sont bien moins rudes qu'à l'époque de Napoléon...

  • Par jurgio - 18/02/2017 - 01:21 - Signaler un abus Fillon ne peut-il plus dire...

    « Je m'en remets à la justice de mon pays » ? Les jurés sont, on l'a vu, déjà acquis à charge, mais on craint qu'il n'échappe ! Alors on doit orienter les électeurs, le dernier recours d'un coupable présumé.

  • Par assougoudrel - 18/02/2017 - 09:55 - Signaler un abus Si Mr Fillon doit être

    mis en examen, voir condamné, il faudrait construire une immense prison pour la majeur partie des élus. Les peuples ont toujours été volés: la Révolution française, russe, le Printemps arabe, la victoire de Trump, Sarkozy (la primaire) et à présent, tout est mis en branle par la Gauche des privilégiés pour empêcher la Droite de gagner la présidentielle. Ces privilégiés préfèrent voir le chaos pour leur belle et bonne gamelle. Mr Fillon a raison de se maintenir. Quand aux "anges déchus" de Gauche qui se prennent pour des saints, ce genre de saints est aussi faux que le Patron des musiciens, Saint-Etizeur et celui des fêtards, Saint-Coeur du Matin.

  • Par l'enclume - 18/02/2017 - 10:51 - Signaler un abus Les oligarques veulent garder à tout prix leurs privilèges !

    assougoudrel - 18/02/2017 - 09:55 @ 1 -"Emmanuel Macron, Alain Minc et la Primaire de la gauche : « En marche » ou la « Révolution par les élites « « Aujourd'hui, la révolution qui se produit en France n'est pas celle du peuple mais des ploutocrates qui souhaitent s'emparer du pouvoir politique. En arrière plan, une gauche s’agite : celle d’un Mélenchon qui ne lâche rien et duplique même sa radicalité en hologramme. Enfin, un autre mouvement reste placé à gauche et veut faire marcher sa Révolution. Il va visiblement revoir ses copies tant nous avons l’habitude de mettre le mot "révolution" dans la bouche du peuple, un peuple qui voudrait prendre une partie du pouvoir, de l’argent, de la visibilité ; un peuple de "laisser pour compte" – qui aurait enfin voulu avoir accès aux services et aux conforts de la modernité. La révolution, intuitivement et historiquement, est une émancipation, l’émancipation de ceux enfermés dans les geôles de la tradition, de la pauvreté, des injustices ; c’est l’émancipation de ceux qui n’ont pas une vie assez bonne (comme aurait dit Judith Butler) pour être pleinement reconnus."

  • Par l'enclume - 18/02/2017 - 10:56 - Signaler un abus Les oligarques veulent garder à tout prix leurs privilèges !

    assougoudrel - 18/02/2017 - 09:55 @ 2 - "La révolution s’accompagne de coups d’Etat qu’ils soient en France lors du 18 brumaire ou durant février 1917 en Russie. Elle met fin à la société des ordres et aux privilèges, elle abolit le servage et affranchit les serfs. Nous assistons en France, aujourd’hui, à une révolution d’un type un peu nouveau ; une révolution des élites non politiques ou para politiques qui ont tout mais, qui, à l’instar de Trump, veulent aussi s’emparer directement du politique. Une révolution des élites cristallisées sur le jeune Macron ; la nuit debout des traders comme dirait un politologue. La cohorte des suiveurs de celui qui marche devant, telle une caution politique, est impressionnante : c’est le who’s who des médias, des lobbies, des visiteurs du soir, des hommes du CAC 40, des seconds couteaux de formations politiques, les sucessman du digital, les startupeurs du nord-est parisien, les go between façon ouest de la capitale… le monde des élites économiques et médiatiques."

  • Par l'enclume - 18/02/2017 - 10:59 - Signaler un abus Les oligarques veulent garder à tout prix leurs privilèges !

    assougoudrel - 18/02/2017 - 09:55 @ 3 - "Tout ce petit monde marche en Weston – mais aussi en Louboutin – pour faire la Révolution et mettre hors des murs de l’Elysée la bourgeoisie d’Etat installée sous les ors de la République depuis trop longtemps à leur goût. Cette oligarchie façon Macron cumulant les ENA, Sciences Po et autres Business School ne veut plus tendre le micro à Obama, elle veut être Obama elle-même ; elle ne veut plus faire du lobbying pour ses entreprises du CAC 40, elle veut faire elle-même la loi ; les Uber ne veulent plus se battre contre le Parlement, ils veulent être le Parlement… Un rétro-pantouflage grandeur nature qu’on essaye de nommer révolution… Des hommes et des femmes du privé qui n’auront plus besoin de faire du lobbying auprès des ministres, ils deviendront eux même ministres… Finalement, à l’instar de Trump le milliardaire, ce gotha de succesman, ces ploutocrates ont enfin compris qu’il était temps pour eux d’apparaître au premier plan ; de ne plus être ceux qui ont du pouvoir dans l’ombre, ceux qui doivent plaider leur cause en sous-main, ceux qui doivent encore et malgré leurs richesses être soumis aux lois de l’intérêt général…"

  • Par l'enclume - 18/02/2017 - 11:02 - Signaler un abus Les oligarques veulent garder à tout prix leurs privilèges !

    assougoudrel - 18/02/2017 - 09:55 @ 4 - "Ces ploutocrates n’ont plus envie de laisser aux hommes et aux femmes politiques le pouvoir ; ils veulent être le pouvoir ; tout simplement. C’est une révolution qui est en marche, une révolution qui veut piétiner ceux qui ont consacré leur vie à la chose publique et politique, qui veut remplacer des hommes et des femmes politiques par des mini Trump qui n’auront même plus besoin d’avoir à demander un permis de construire pour ériger leur propre tour. La révolution des élites : en voilà un beau projet en forme d’oxymore. Pourtant, ce projet va visiblement, compter dans la guerre des gauches, à moins que ça ne soit dans la guerre des droites… " Virginie Martin Virginie Martin est docteur en sciences politiques, professeure-chercheure à Kedge Business School et présidente du Think Tank Different. VOILA ASSOUGREL A QUOI S'EXPOSENT LES FRAN9AIS S'ILS FONT CONFIANCE A CE PLOUTOCRATE DE MACRON

  • Par mjb75 - 18/02/2017 - 11:58 - Signaler un abus Homme de peu de foi que ce M.Fillion!

    Il sait que la présomption d'innocence est possible avec la mise en examen , il en joue et préfère renier ses convictions en publique, en choisissant de se présenter coûte que coûte. Il est persuadé de l'effondrement de Macron et de son élection face à MLP grâce au Front Républicain. M.Fillion aime t'il la France ...ou son ego, lui ce politicard de métier .

  • Par langue de pivert - 18/02/2017 - 12:07 - Signaler un abus ☺ merci pour la censure atlantico !

    M. Fillon se trouve confronté lors de ses meeting aux commandos syndicaux CGTistes et autres syndicats rouges, "gros bras" avinés au Q.I. de mouche drosophile, mercenaires et courroie de transmission de la gauche ! Comme les bolchéviques faisaient "descendre" des hordes de mineurs alcoolisés pour casser du "contre-révolutionnaires des villes". Détruire l'économie par le sabotage quand la droite est aux affaires est une autre de leurs missions (on les a pas trop entendus depuis 5 ans !) Et tout ça avec le fric de tous les contribuables ! J'ai voté 4 fois pour Sarko et je voterai pour Fillon tant qu'il sera dans la course, mais l'honnêteté m'oblige à dire qu'ils furent un peu les artisans de leur malheur avec "la loi sur la représentativité syndicale" de 2008 dont M. Fillon est si fier on se demande pourquoi ? Ils pensaient acheter la paix sociale en arrosant les grandes centrales ? Bravo ! :-) Si les oppositions (y compris le FN donc) ne prennent pas pendant la campagne l'engagement de détruire les contre-pouvoirs illégitimes en les privant du moindre centime d'argent public, vaut mieux qu'ils passent leur tours car élus la France serait en feu dès septembre ! les scouts basta !

  • Par Citoyen Ordinaire - 18/02/2017 - 12:21 - Signaler un abus Oui et Non

    Même si je vois la Cabale grosse comme une maison pour faire arriver le chouchou des Lobbys financiers Macaron au pouvoir, personne ne parle de ses affaires, son parcours, son action inutile en tant que ministre...etc Mais comment voter pour un type qui a trahi sa parole ? On ne peut pas demander aux français de se serrer la ceinture quand on s'est gaté soi-même ! Il ne pourra pas gouverner, tout le monde sera dans la rue. Il faut avoir le courage de sortir de LR-Macron-PS par ou vous voulez, 40 ans de trahisons et nos emplois partis en Chine ou en Pologne, pendant que les impôts pleuvaient et que les uns et les autres se faisaient plus "belle la vie". Y a l'embarras du choix. Assez du massacre des sans dents.

  • Par langue de pivert - 18/02/2017 - 12:21 - Signaler un abus suite

    Personne n'est obligé d'aimer Fillon, la réponse démocratique c'est de ne pas voter pour lui ! Il ne me viendrait pas à l'idée d'aller perturber un meeting de Hamon-le-tox ou Mélachonbobobo (BOurgeois BOhème BOlcho ! Par contre je ne voterai pas pour eux ! Idem pour Macron le minet rose. Des voyous qui perturbent une réunion publique atlantico cautionne donc ? Mensonge par omission ça s'appelle ! On prend note !

  • Par lemillanh - 18/02/2017 - 18:30 - Signaler un abus ENFIN UNE DECISION A LA MESURE DES ENJEUX

    ON N ÉCRASE COMME UNE MOUCHE 4 MILLIONS D ÉLECTEURS SINON CE SERAIT LE PLUS GRAND GÉNOCIDE DE L HISTOIRE DE FRANCE LA POLICE D ÉTAT DE F HOLLANDE ET LA CLIQUE JOURNALISTIQUE N AURONT PAS EU RAISON DU COURAGE DE CET HOMME QUI A SU RELEVER LA TÊTE FACE A CETTE IMMONDICE DE CALOMNIES

  • Par assougoudrel - 19/02/2017 - 11:25 - Signaler un abus @ l'enclume

    Si les privilégiés préparent leur Révolution, contrairement aux autres qui souffraient de la faim et de tout, leur désarroi vient du fait qu'ils sont sur le point de perdre ce qu'ils ont et que les autres n'ont pas. Ces derniers, à leurs yeux, sont bien comme ils sont, doivent s'en contenter et rester à leur place. L'élite est là pour leur dire pour qui ne pas voter et payer pour leur bien-être, alors qu'ils sont comme des tiques accrochées à la croupe d'une vache. Cordialement.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€