Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Baroin prépare ses adieux à la politique

"J'ai fait mon temps", affirme le maire LR de Troyes sur RMC, avant de saluer l'action d'Emmanuel Macron…

Clap de fin

Publié le
François Baroin prépare ses adieux à la politique

"J'ai fait mon temps", annonce ce jeudi 16 novembre François Baroin dans "Les Grandes Gueules" sur RMC. "Je tourne la page de 25 ans d'engagement politique. Je suis rentré très jeune, j'étais député j'avais 27 ans, au gouvernement de Jacques Chirac j'en avais 29", explique le maire LR de Troyes, avant de revenir sur les échecs de son parti cette année : la défaite au premier tour de la primaire de la droite et du centre de Nicolas Sarkozy, la descente aux enfers de François Fillon, plombé par l'affaire d'emplois présumés fictifs de sa femme et ses enfants, et l'échec des Républicains aux élections législatives.

"J'ai fait ce que j'ai pu", lance-t-il.

Pas sûr de voter pour la présidence de LR

"Je ne veux plus d'engagement militant", confie François Baroin. S'il affirme rester "attaché à [s]a famille" politique, il ne sait pas encore s'il ira "véritablement voter" pour la présidence de LR. "En tout cas, je laisse les militants choisir leur direction en fonction de leur analyse", ajoute-t-il.

>>> À lire aussi : François Baroin face au piège de l’obsession auto-réalisatrice du rapprochement de la droite avec le FN 

Puis le journaliste le demande s'il restera chez Les Républicain "quel que soit le résultat" de l'élection. Sa réponse : "En tout cas, au lendemain de l'élection, c'est ma famille politique, je suis un gaulliste, j'étais un des fondateurs de l'UMP et jusqu'à nouvel ordre, j'y resterai. J'en ai été le chef de file sacrificiel pour les législatives. J'ai cet attachement à ma famille, j'ai cet attachement au gaullisme".

François Baroin salue l'action d'Emmanuel Macron

In fine, François Baroin évoque Emmanuel Macron. Même s'il est en désaccord avec le chef de l'État, notamment à propos des collectivités locales, François Baroin reconnaît que sa politique correspond aux aspirations d'une partie de la droite. "Il est apprécié par une partie de notre électorat aujourd'hui, il faut aussi avoir l'honnêteté de le reconnaître", affirme l'ancien ministre de l'Économie.

>>> À lire aussi : Pourquoi la personnalité et la ligne de Laurent Wauquiez ne suffisent pas à expliquer la scission actuelle de la droite

Et d'ajouter : "Les mesures qu'il prend, le discours qu'il porte sur la liberté - que même à droite, nous-mêmes, on n'osait plus porter -, les mesures sur l'ISF, les mesures sur le droit du travail - je sais même pas, sur les ordonnances, si j'avais été amené à diriger le gouvernement, si on serait allés aussi loin sur la barémisation [des indemnités prud'hommales]. 'Fin je veux dire voilà, il y a un déplacement de ligne, il se passe des choses". "On ne peut pas faire comme si rien ne s'était passé, on a un jeune président qui a déplacé les lignes, moi je souhaite le succès de mon pays et je souhaite le succès, au fond, de cette action", conclut-il. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 16/11/2017 - 19:25 - Signaler un abus Il quitte la politique comme

    Mélenchon, Juppé, Borlo et autres. Il reviendra avec une gamelle de Saint Bernard quand la corne d'abondance sera à nouveau pleine. Le seul qui est parti et qui a tenu parole est monsieur Jospin.

  • Par Beredan - 16/11/2017 - 19:37 - Signaler un abus Ouf !

    Enfin !

  • Par kelenborn - 16/11/2017 - 19:43 - Signaler un abus Ouais

    C'est comme les jours de gueule bois: encore un qu'on ne regrettera pas!!!Et puis, les merdia vont vien lui trouver une petite place comme à Vaselyne, Filipetasse ou Garrido! On n'est pas inquiet! Barre loin!

  • Par vangog - 16/11/2017 - 19:46 - Signaler un abus Lessivé le franc-maçon!

    Tous ces has-Been d’une politique de décomposition de la France ne reviendront pas...déjà, leur mots sont ceux du passé: « porter un discours », la « droite », la « gauche »...c’est fini tout ça...Adieu!

  • Par Raymond75 - 16/11/2017 - 20:46 - Signaler un abus intelligent, pondéré et intellectuellement honnête

    Malheureusement prisonnier pour des raisons familiales et affectives de cette droite médiocre ... Je ne ferai pas partie de ceux qui le conspuent car j'ai du respect pour lui.

  • Par Raymond75 - 16/11/2017 - 20:47 - Signaler un abus @vangog

    Vous ne l'avez pas traité de gauchiste ; un petit moment de faiblesse ? Vous êtes souffrant ?

  • Par Deudeuche - 16/11/2017 - 21:50 - Signaler un abus Moins un

    Le Grand Orient a de la réserve.

  • Par Lazydoc - 17/11/2017 - 00:35 - Signaler un abus Ben c’est normal

    Maintenant que ses idées sont appliquées par Macron et Philippe, il a rempli son contrat. Il sera remercié prochainement (pas de vagues pour l’instant). Place (peut-être enfin) à de vrais opposants, à de vrais libéraux, à de sincères hommes politiques qui œuvrent pour le bien des français, et non pour « faire carrière ». (Je rêve certainement).

  • Par vangog - 17/11/2017 - 00:45 - Signaler un abus @Rainman75 j’ai trois tequilas dans le ciboulot...

    excusez-moi! je ferai mieux à la prochaine défection...

  • Par bd - 17/11/2017 - 01:01 - Signaler un abus Traversée du désert ou reconversion...

    Il sait que Macron restera dix ans s'il réussit ce quinquennat... Et c'est bien parti pour.

  • Par christian gaillard - 17/11/2017 - 08:02 - Signaler un abus honnête homme.

    Vous êtes un honnête homme. Merci pour vos engagements. Un gaulliste (encore un...) anonyme.

  • Par Lepongiste - 17/11/2017 - 10:03 - Signaler un abus Baroin le radical de gauche ! Salue l'action de macron !

    Décidément il aura tout gâché ce baroin ! Il avait pourtant des possibilités....

  • Par Liberdom - 17/11/2017 - 12:18 - Signaler un abus Exit Baroin

    L'inventeur génial de" l'exit taxe", cette sorte de prise d'otage fiscale pour retenir les contribuables qui auraient l'idée saugrenue de quitter l'enfer fiscal français, se casse. Très bon débarras!

  • Par gerard JOURDAIN - 17/11/2017 - 12:24 - Signaler un abus les mous des fesses quittent le navire....

    encore un mous de droite qui quitte le navire... y'en a encore..;un wagon... faut tenir bon.

  • Par Anouman - 17/11/2017 - 19:05 - Signaler un abus Baroin

    Il y en a beaucoup qui devraient faire comme lui, tous partis confondus.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€