Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France va reconnaitre le drapeau et l'hymne européen

Emmanuel Macron l'a annoncé, façon de clore le débat lancé par Mélenchon sur la présence du drapeau européen à l'Assemblée nationale.

Tranché

Publié le
La France va reconnaitre le drapeau et l'hymne européen

Voilà de quoi mettre un terme à la polémique. Emmanuel Macron a annoncé que la France allait reconnaitre officiellement le drapeau et l'hymne européen. "Au moment où certains en France, sont en train d'avoir des débats" pour enlever le drapeau européen, explique le président de la République, "je voulais dire que lors du prochain Conseil européen, je ferai la déclaration solennelle qui fera que la France rejoindrai 16 autres États qui l'on déjà fait et j'affirmerai officiellement que la France reconnait le statut de l'hymne européen et du drapeau européen."

Une manière "d'empêcher certains" de retirer le drapeau des institutions, référence à l'amendement des Insoumis, destiné à enlever la bannière de l'Assemblée nationale. Les réactions n'ont pas tardé, notamment de Florian Philippot qui a largement critiqué cette annonce sur Twitter.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 10/10/2017 - 17:47 - Signaler un abus Vous l'avez voulu

    Vous l'avez eu ! et ceux qui n'en ont pas voulu ,eh bien ils se rattraperont au prochain vote avec des hésitations en moins car on y voit plus clair.

  • Par clint - 10/10/2017 - 19:30 - Signaler un abus L'acte de décès de la France, et ça ne fait que commencer !

    D'ailleurs ses discours rejettent la France comme pays, comme culture, comme civilisation. Le symbole de trop et non à cette Europe "democrats" avec son mondialisme dicté par Wall Street. La différence néanmoins entre Hillary Clinton est qu'elle aurait tout fait pour les USA alors que Macron privilégie une "fiction", l' Europe qui enlève à nos pays son histoire !

  • Par cloette - 10/10/2017 - 20:50 - Signaler un abus @clint

    très juste, et on ressent comme un malaise .

  • Par ajm - 10/10/2017 - 22:44 - Signaler un abus Le drapsau tricolore emblème constitutionnel de la France

    Macron n' a aucun pouvoir ni droit sur le drapeau Le seul drapeau reconnu par la République Française est constitutionnellement le drapeau tricolore de la France S'il veut rajouter ce drapeau de pacotille dit Européen il doit changer la constitution.

  • Par J'accuse - 10/10/2017 - 23:02 - Signaler un abus Macron sous-estime la force du drapeau

    Henri d'Artois, en 1873, refuse le drapeau tricolore et ne deviendra donc pas roi de France. Les Français exigent le bleu-blanc-rouge de la Révolution, de l'Empire et de la République. Le drapeau et l'hymne européen ne signifient rien d'autres pour les Français que le symbole de l'abandon de leur souveraineté et de leur histoire. Macron va perdre encore en popularité: lui qui veille tant à sa com', quelle erreur ! Quelle faute !

  • Par Vincennes - 11/10/2017 - 00:42 - Signaler un abus Et pendant ce temps il ne s'est, TOUJOURS PAS, exprimé

    sur la situation en Espagne....peur de dire des conneries !!!! pas vraiment spontané le petit rigolo

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€