Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

France Télécom : un cadre s'immole chez lui

Un responsable logistique du bureau de France Télécom de Pau, âgé de 41 ans, a mis fin à ses jours par le feu alors qu'il avait été mis à pied dans le cadre d'une enquête interne.

Geste fatal

Publié le
France Télécom : un cadre s'immole chez lui

Un geste désespéré touche de nouveau France Télécom

La vague de suicides reprend chez France Télécom. Un homme, résidant dans une petite commune du nord du Béarn près de Morlaàs, est décédé lundi après s'être immolé par le feu à son domicile. En cause? La suspension temporaire dont il faisait l'objet depuis la semaine dernière pour "présomption d'acte frauduleux", selon  la direction régionale de France Télécom. Depuis cette notification, il lui était interdit de se rendre à son bureau, où il travaillait depuis 2003. Une mise à pied très mal vécue selon sa femme qui indique "qu'il était très mal et ne parlait plus" depuis sa réception.

Le quadragénaire, père d'un enfant de six ans, n'a pu être sauvé malgré l'arrivée des secours  dès le matin à son domicile. Afin de connaître les circonstances exactes de ce geste désespéré, la direction du groupe a précisé qu'une "enquête interne était en cours" avec le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Par le biais de ce même comité, une cellule psychologique a été mise en place pour soutenir les salariés choqués. Cet acte bien qu'isolé rappelle la vague de suicides qu'a pu connaître l'entreprise de télécommunications à un moment où le "tissu social est fragile et la conjoncture effroyable", indique Sébastien Crozier, président du groupement syndical CFE-CGC/Unsa France Télécom. Le syndicaliste a toutefois constaté une baisse des actes de suicides depuis la mise en place de l'Observatoire du stress, en interne.

Une enquête a été ouverte par le parquet afin de connaître les causes de la mort et une autopsie sera effectuée à Toulouse mercredi. Enfin pour faire toute la lumière sur ce drame, ses collègues doivent être entendus.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Karamba - 05/03/2013 - 15:21 - Signaler un abus Inconvenant

    Je ne vois pas pourquoi le lien est fait avec la vague de suicide passée chez Orange. Le management du personnel n'est pas ici mis en cause. On ne va pas reprocher à une entreprise de prendre des sanctions disciplinaires quand le salarié fait n'importe quoi...

  • Par ISABLEUE - 05/03/2013 - 16:42 - Signaler un abus Présomption d'acte frauduleux ??

    mais encore ??? La direction devait le bercer et le féliciter ???

  • Par Hildegarde - 05/03/2013 - 19:55 - Signaler un abus Présomption d'acte frauduleux ?? (bis)

    Pourquoi suspendre un employé sur une simple présomption? Soit la fraude est avérée et on licencie, soit la fraude n'est pas prouvée et on enquête. Méfiance, Orange a un gros historique de mises au placard , de pressions et de fausses accusations, dans le but de pousser des employés à démissionner au lieu de les licencier.

  • Par kettle - 06/03/2013 - 00:13 - Signaler un abus présomption

    @Hildegarde - "Pourquoi suspendre un employé sur une simple présomption? " --- Car il n'a pas été encore condamné. Meme pris en flagrant delit ca reste une "présomption".   Le type qui a tué deux flics la semaine derniere est "presumé" coupable.

  • Par kettle - 06/03/2013 - 00:16 - Signaler un abus vague de suicides

    Il y a trois fois moins de suicide chez France Telecom que chez: Renault, Ikea,  Carrefour, Bouygues, Eiffage, Alcatel, etc... Mais comme France Telecom est noyauté par les syndicats et qu'aucun journaliste n'enquete..

  • Par unpèreencolère - 06/03/2013 - 10:30 - Signaler un abus Désespoir...

    Je vois très bien pourquoi le lien est fait entre toutes ces sociétés, orange, télécom, poste, renault, etc...! Parce qu'à force de presser un citron qui n'a déjà plus de jus, "le citron explose" ! Et des actes extrêmes semblent les seuls recours au désespoir et à l'injustice. Présomption d'acte frauduleux pendant plusieurs années ! Donc jugé coupable et mis à pied tout ce temps, en espérant une démission pour éviter un licenciement ! Pour la société, pas de frais de licenciements, et bonne conscience en ces "temps de crise" ! Pour tous les milliardaires dont on vante aujourd'hui le palmarès à la hausse, qu'en a-t-il été ? Présomption de malversations ? Pour la bourse en hausse ce matin aussi, présomption de spéculation ? Et spéculation sur le dos de qui ? Rien de tout ça. Et les adultes en bout de course se suicident. Les jeunes à qui ont fait croire que c'est le pouvoir de l'argent et le mensonge qui gagnent, choisissent la rue et la drogue. Les familles détruites (comme la mienne. Blog) à cause de la drogue qui nourrit les gros bonnets impunis, elles méritent quoi elles ? L'accusation d'irresponsables ?!! unpereencolere

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€