Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France et les Etats-Unis appellent la Turquie à cesser de bombarder les Kurdes

La France a appelé dimanche à la "cessation immédiate des bombardements" de la Turquie dans les zones kurdes de Syrie, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Mauvaise cible

Publié le

La France, par un communiqué publié ce dimanche par le ministère des Affaires étrangères, a fait part de sa "préoccupation à l’égard de la dégradation continue de la situation dans la région d’Alep et au nord de la Syrie".

Le quai d'Orsay "appelle à la cessation immédiate des bombardements, ceux du régime et de ses alliés sur l’ensemble du pays, et ceux de la Turquie dans les zones kurdes" et rappelle que "la priorité absolue va à l’application du communiqué de Munich et de la résolution 2254 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, comme à la lutte contre Daech."

L'armée turque a tiré ce dimanche matin plusieurs obus de l'autre côté de la frontière syrienne.

Elle a visé des secteurs contrôlés par les forces kurdes dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, à une dizaine de kilomètres de sa frontière. C'est le deuxième jour consécutif que la Turquie bombarbe ce secteur.

Les Etats-Unis, alliés et partenaires de la Turquie au sein de l'Otan, avaient eux aussi exhorté samedi soir Ankara à cesser ses tirs. "Nous avons pressé les Kurdes syriens et d'autres forces affiliées au PYD (Parti kurde de l'union démocratique) à ne pas profiter de la confusion en s'emparant de nouveaux territoires. Nous avons aussi vu des informations concernant des tirs d'artillerie depuis le côté turc de la frontière et avons exhorté la Turquie à cesser ces tirs", a protesté le porte-parole du département d'État, John Kirby. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gré - 14/02/2016 - 18:36 - Signaler un abus Et si demain la Turquie,

    Et si demain la Turquie, après avoir bien excité les Kurdes et leurs alliés Russes se prend des bombes sur la figure, faudra-t-il aller à son secours sous prétexte qu'elle fait partie de l'OTAN ? NON, NON, NON--------- Pas question de risquer nos jeunes pour permettre à ce fou d'Erdogan de réaliser son rêve ottoman. Vous croyez vraiment qu'il veut lutter contre l'EI ? Allons donc, il veut s'allier avec lui et l'Arabie Saoudite contre l'Iran. Et ce sera la mort des Chrétiens d'Orient avec la complicité des USA d'Obama : le pompier pyromane. ------ Notre armée sera bien plus utile ici si (ou lorsque), dans quelque temps, nous sommes confrontés à une guerre civile due à l'afflux inconsidéré des "réfugiés" qui passent par (ou à l'instigation de) la Turquie.

  • Par vangog - 14/02/2016 - 18:46 - Signaler un abus Mais virez la Turquie de tout!

    ...de l'OTAN! Du processus d'admission dans l'UE!...de l'Europe! ...Ah bon! Elle n'est pas dedans?'..scuzi!

  • Par de20 - 14/02/2016 - 21:38 - Signaler un abus La Turquie c est fou que l on

    La Turquie c est fou que l on sacrifie pour prendre deux tours sarazines

  • Par de20 - 14/02/2016 - 21:39 - Signaler un abus Correction... le fou....

    Correction... le fou....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€