Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France n'est plus candidate à l'organisation de l'exposition universelle 2025

Edouard Philippe a annoncé le retrait de la candidature française à l'Exposition universelle 2025 pour des raisons financières.

Renoncement

Publié le
La France n'est plus candidate à l'organisation de l'exposition universelle 2025

Après la Coupe du monde de rugby 2023 et les jeux Olympiques 2024, ce devait être le troisième évènement international qu'aurait pu ravir la France : l'Exposition universelle 2025. Mais celle-ci ne viendra pas en France (le plateau de Saclay était présumé pour l'accueillir) : l'Hexagone a retiré sa candidature à l'organisation de l'évènement pour des raisons principalement financières, selon un courrier adressé par le premier ministre Édouard Philippe au comité d'organisation, révélé par Le Journal du dimanche (JDD).

"J'ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'exposition universelle, qui sera retirée", écrit le Premier ministre à Pascal Lamy, l'ancien directeur de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Premier ministre pointe les "faiblesses structurelles" du modèle économique du projet et estime que "la poursuite de cette candidature ne saurait prospérer sans le recours à une garantie publique". Or, dans le contexte de "redressement de nos finances publiques", le chef du gouvernement refuse de "grever l'avenir [...] d'engagements supplémentaires non maîtrisés".

Édouard Philippe met aussi en avant, selon le JDD, le manque de partenaires privés prêts à s'engager.

Le JDD précise que la maire de Paris Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et le président du comité de candidature Jean-Christophe Fromentin ont également été informés samedi de la décision.

"Alors que nous pouvions après le rugby en 2023 et les JO en 2024 recevoir le monde avec l'expo universelle en 2025, cette décision est incompréhensible", a réagi sur Twitter le vice-président du comité d'organisation, Luc Carvounas.

Le choix du pays hôte doit être annoncé le 15 novembre 2018.  il n'y a plus que trois candidats : la Russie (Ekaterinburg), le Japon (Osaka) et l'Azerbaïdjan (Bakou).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pandore - 21/01/2018 - 12:02 - Signaler un abus C'est sûr

    Il faut mieux rayonner à NNDL qu'à l'international .....

  • Par vangog - 21/01/2018 - 12:43 - Signaler un abus Absence de partenaires privés?????

    Cette exposition universelle était une chance exceptionnelle de proposer au monde une vitrine de la créativité française et de son rayonnement international. Si on avait eu un President volontaire comme Donald, les partenaires privés capables de financer une telle vitrine auraient été trouvés en moins de tels qu’il ne faut pour le dire! mais avec un président et un premier ministre sans couilles, l’urgence est de lécher les babouches de l’islam, alliée à l’extreme-gauche fasciste pour détruire un peu plus la Nation française. Les jeux olympiques seront un gouffre financier sans aucune autre retombée que la popularité d’Hidalgomygode, aspirante Présidente du socialisme en déconfiture, alors que l’exposition universelle aurait pu être un espoir pour les PME françaises...encore raté, Macrouille!

  • Par cloette - 21/01/2018 - 13:18 - Signaler un abus JO gouffre financier

    bien inutile !

  • Par J'accuse - 21/01/2018 - 13:34 - Signaler un abus Dans la foulée, abandonnons aussi les JO

    Les "faiblesses structurelles du modèle économique du projet", ainsi que le nécessaire "recours à une garantie publique", sont exactement les mêmes avec les JO d'Hidalgo.

  • Par BABOUCHENOIRE - 21/01/2018 - 21:26 - Signaler un abus Après l'abandon en ras bocage de NDL , comment le secteur privé

    pourrait-il avoir confiance dans l'Etat? La parole ( donnée ) du président n'est plus une garantie donc la méfiance s'installe et cela sera dur de la faire disparaître.

  • Par jurgio - 22/01/2018 - 00:30 - Signaler un abus Panem et circenses

    On a préféré des jeux coûteux pour gaver les petites gens du peuple qui vivent d'aumônes sociales, et on a préféré lâcher une exposition qui aurait pu avoir le malheur de les inciter à connaître le travail qui enrichit.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€