Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

France : les actes islamophobes en hausse de 35% au premier semestre

Selon Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie, "108 actions islamophobes ont été officiellement enregistrées entre le 1er janvier et le 30 juin 2013".

La réalité des chiffres

Publié le
France : les actes islamophobes en hausse de 35% au premier semestre

Les actes islamophobes sont en hausse en France

Le phénomène n'est pas nouveau mais il tend à s'aggraver. C'est la conclusion que l'on peut tirer du rapport publié ce mardi par l'Observatoire contre l'islamophobie. En clair,  les actions et menaces islamophobes en France ont enregistré une hausse globale de 35 % au premier semestre 2013, par rapport à la même période en 2012. Selon son président  Abdallah Zekri, interrogé par l'AFP, "ce sont 108 actions islamophobes -violences, voies de fait, incendies, dégradations- qui ont été officiellement enregistrées entre le 1er janvier et le 30 juin 2013, par rapport à 80 pendant la même période en 2012. Soit une augmentation de 41,2 %".

"Pour les menaces islamophobes -propos, gestes menaçants, démonstrations injurieuses-, elles sont passées de 63, pendant le 1er semestre 2012, à 84 pendant la même période cette année, soit une augmentation de 33,3 %" . "Globalement", résume Abdallah Zekri, "cela représente une hausse de 35 %, sans parler des actes ou menaces qui n'ont pas fait l'objet d'une plainte. Ces chiffres sont donc en deçà de la réalité". Ce qui alarme le plus le président de l'Observatoire contre l'islamophobie, ce sont les violences faites aux femmes voilées.

"Ces agressions ne figurent pas dans le dernier bilan qui s'arrête au 30 juin", a-t-il précisé avant d'ajouter : "On en a dénombré 5 dans la région de Reims, 3 dans le Val d'Oise et une à Trappes". "Elles inquiètent d'autant plus", a-t-il poursuivi, "que des voix s'élèvent pour dire que si la police n'est pas en mesure de protéger ces femmes portant le foulard, ce sont les proches qui s'en chargeront".

Interrogé sur le cas des femmes portant le niqab et notamment celle dont le compagnon s'est rebellé lors d'un contrôle à Trappes (Yvelines), entraînant de violentes émeutes le week-end dernier, Abdallah Zekri a estimé qu'il s'agissait d'"un intégrisme qui en nourrit un autre. Un fondamentalisme qui en nourrit un autre, celui de l'extrême-droite".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€