Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Français sont toujours majoritairement inquiets pour leur pouvoir d'achat

Près des deux tiers affirment avoir des difficultés financières, selon une enquête de 60 millions de consommateurs.

Du mieux mais...

Publié le
Les Français sont toujours majoritairement inquiets pour leur pouvoir d'achat

L'optimisme a beau souffler à nouveau depuis quelques jours dans le ciel français, le contexte a beau être très favorable (les cours du pétrole, les taux d'intérêt et l'euro étant particulièrement bas), les effets de la crise économique sont bien loin d'être retombés. Selon une étude de 60 millions de consommateurs réalisée du 17 au 25 février auprès de 1 000 internautes, 60% des personnes interrogées pensent que leur pouvoir d'achat va baisser cette année.

Un chiffre élevé, mais en recul de 17 points depuis le dernier sondage publié en 2013. Néanmoins, les Français restent majoritairement pessimistes pour cette année 2016.

42% des personnes affirment être obligées de rogner davantage sur certaines dépenses et 20% sont dans des situations plus compliquées où il "est difficile de joindre les deux bouts".

Des situations ayant des conséquences sur le niveau d'épargne : 58 % des Français interrogés ont puisé dans leur fonds en 2015, et 47 % envisagent de le faire en 2016. Parmi les dépenses "sacrifiables", on retrouve les loisirs (67 %), l'habillement (66 %) et les dépenses de beauté et de soins (64%).

Et les personnes interrogées ne semblent pas faire confiance aux élus pour améliorer la situation.  Selon 60 millions de consommarteurs, seuls 19 % des Français ont le sentiment que le gouvernement est concerné par la question du pouvoir d’achat, contre 26 % en 2013. 

>>> A LIRE AUSSI : Pourquoi l’optimisme décalé de François Hollande ne peut masquer la poursuite du déclin français

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€