Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Force ouvrière sonne le glas de la réforme de la fonction publique

Selon Europe 1, le syndicat ne signera pas le projet d'accord, empêchant ainsi le gouvernement d'obtenir une représentation suffisante des fonctionnaires pour son approbation.

Echec

Publié le
Force ouvrière sonne le glas de la réforme de la fonction publique

Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique Crédit Reuters

Mauvaise passe pour le gouvernement qui pourrait bien rater le coche concernant la réforme de la fonction publique. Selon Europe 1, le syndicat Force ouvrière qui représente 18% des syndiqués dans le public, aurait refusé de signer le projet d'accord, soutenu par la ministre Marylise Lebranchu. Or, pour s'applique, celui-ci doit obtenir le soutien plus de 50% des voix dans la Fonction publique, chiffre inatteignable sans l'engagement de FO, sachant que la CGT et Solidaires ont d'ores et déjà refusé de signer le projet.

Selon le média, la dernière sortie polémique d'Emmanuel Macron sur les fonctionnaires ont donné le coup de grâce aux hésitations de Force Ouvrière. Une provocation qui lui a valu une vive critique de la ministre de la Fonction publique.

Si le refus de FO est confirmé, cela signifie la fin pure et simple de la réforme, comme annoncée par Marylise Lebranchu en cas d'échec. La réforme consistait à augmenter les salaires dans la fonction publique mais de façon plus lente. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 22/09/2015 - 00:42 - Signaler un abus Moi, j'propose une table ronde...un guéridon fera l'affaire

    ou une grosse commission, au choix! Quoique, peut-être qu'en virant Macron, ça peut calmer la noblesse! Et une noblesse en colère, ça sent la révolution des sans-dents..."sire, sire, jetez-leur quelques brioches!"

  • Par lexxis - 22/09/2015 - 08:18 - Signaler un abus PARADOXE

    Le poisson pourrit toujours par la tête et ce n'est pas le moindre des paradoxes de voir ce gouvernement qui n'a cessé de nous rebattre les oreilles avec les vertus du dialogue social dûment encadré se prendre les pieds dans le tapis par la seule volonté de ces syndicats chéris, dont le pouvoir de blocage coûte si cher à la Nation.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€