Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La folle rumeur : et si Emmanuel Macron se présentait à la municipale à Bordeaux en 2020...

Selon le quotidien Sud Ouest, une partie de la gauche locale rêverait en effet que le ministre de l'Economie devienne candidat.

Bruits de couloirs

Publié le
La folle rumeur : et si Emmanuel Macron se présentait à la municipale à Bordeaux en 2020...

L'hypothèse ne relève pour l'instant que du "rêve" et du "fantasme". Mais quelques socialistes girondins commencent pourtant à propager l'idée. Quelle idée? Celle de voir Emmanuel Macron, le très populaire ministre de l'Economie, comme candidat à la mairie de Bordeaux en 2020. L'information semble suffisamment crédible pour que le journal Sud Ouest y consacre un article. Le quotidien révèle notamment que le leadership de Vincent Feltesse (candidat malheureux en 2014 contre Alain Juppé), est de plus en plus contesté. Toutefois, plusieurs éléments viennent freiner la rumeur : le patron de Bercy n'est pas du tout un local (il est né à Amiens) et il n’est pas certain de voir l'ex-banquier briguer ce genre de poste.

Rumeur donc…et pourtant. Emmanuelle Ajon, conseillère municipale de la cité girondine, interrogée par Sud Ouest en marge du Conseil municipal, sur cette "rumeur Macron", s'est fendu d'un discours mystérieux. "Rien n'est interdit. 2020, c'est le moment où la gauche pourra gagner Bordeaux", a-t-elle précisé. "La porte n'a jamais été aussi ouverte. Et l'important, c'est bien de gagner. Bordeaux a toujours été ouvert aux parachutés. Elle ajoute. "Je dis à tous les gens qui ont envie de participer à un nouveau projet pour la ville de Bordeaux de se faire connaître parce qu'il est temps qu'on se mette en ordre de marche pour savoir quel est notre leader."  De quoi attiser un peu plus la rumeur...

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€