Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

FMI : Christine Lagarde seule candidate à sa propre succession à la tête de l’institution

L'ancienne ministre de l'Economie du gouvernement Fillon bénéficie de nombreux soutiens.

Deuxième mandat

Publié le
FMI : Christine Lagarde seule candidate à sa propre succession à la tête de l’institution

Christine Lagarde n'a pas de rival à la tête du FMI.  Crédit Reuters

Seule candidate à la direction du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde est déjà assurer de conserver son poste à la tête de l'institution.

Nommée en juillet 2011 pour une durée de 5 ans, Christine Lagarde, ancienne ministre de l'Economie du gouvernement Fillon, avait officiellement candidaté le 22 janvier dernier. Celle qui a succédé à Dominique Strauss-Kahn a reçu de nombreux soutiens que ce soit en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique latine.

"Une candidate, l'actuelle directrice générale Christine Lagarde, a été retenue", a indiqué dans un communiqué le conseil d'administration du FMI, qui espère prendre sa décision "le plus vite possible".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par de20 - 11/02/2016 - 23:52 - Signaler un abus Elle adore la France et

    Elle adore la France et particulierement celle qui figure au plan des Futurs parc d attraction Dysney .

  • Par langue de pivert - 12/02/2016 - 08:30 - Signaler un abus ☺ Sarko-le-maudit !

    Gouvernement Fillon...ou présidence SARKOZYENNE ? Rien ne lui sera épargné ! Bon "le président nomme le premier ministre qui forme le gouvernement" Les apparences sont sauves !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€