Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La fin de Schengen pourrait coûter jusqu'à 1400 milliards d'euros en 10 ans aux pays de l'UE

"Si les frontières sont réinstallées, la croissance déjà faible en Europe va être encore plus sous pression", estime Aart De Geus, le président de la Fondation Bertelsmann.

Scénario

Publié le
La fin de Schengen pourrait coûter jusqu'à 1400 milliards d'euros en 10 ans aux pays de l'UE

Les auteurs de cette étude allemande estiment que le retour de contrôles aux frontières en Europe engendrerait "des hausses massives de coûts et de prix" Crédit REUTERS/Wolfgang Rattay

Selon les conclusions d'une étude allemande réalisée par l'institut Prognos pour la Fondation Bertelsmann, la fin de l'espace Schengen représenterait en 10 ans un coût minimum de 470 milliards d'euros pour l'Union européenne, ainsi que plusieurs dizaines de milliards pour la Chine et les Etats-Unis. 

Les auteurs de cette étude estiment que le retour de contrôles aux frontières en Europe engendrerait "des hausses massives de coûts et de prix", notamment par des coûts de personnel plus élevés pour les entreprises et des coûts de stockage.

"Si les frontières sont réinstallées, la croissance déjà faible en Europe va être encore plus sous pression", a commenté Aart De Geus, président de la Fondation Bertelsmann.

"Au final, ce sont les citoyens qui paient la facture", a-t-il ajouté.

Dans le cas le plus "pessimiste", avec des coûts de production qui augmenteraient en moyenne de 3 %, l'UE perdrait 1 400 milliards d'euros, dont 235 milliards pour l'Allemagne et 244 milliards pour la France.

Selon un scénario plus "optimiste", les coûts de production dans l'Union européenne augmenteraient de 1 %, soit un coût cumulé de 470 milliards d'euros sur le produit intérieur brut (PIB) de l'UE en dix ans (2016-2025). Les pertes se chiffreraient alors à 77 milliards d'euros pour l'Allemagne sur la période et de 80 milliards d'euros pour la France. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 22/02/2016 - 14:19 - Signaler un abus Un seul son de cloche

    Et les bénéfices : on les a calculés ?

  • Par tubixray - 22/02/2016 - 14:21 - Signaler un abus C'est cela même .....

    Et quand l'espace Schengen en entré en vigueur en 1997, avons nous connu un boom économique inversement proportionnel à l'abime que ce Nostradamus contemporain nous annonce ???? Que nenni !.... C'est de notre sécurité qu'il est question avant toute autre considération pseudo économique - qu'on se le dise -

  • Par Gré - 22/02/2016 - 14:44 - Signaler un abus Je préfère vivre moins bien

    Je préfère vivre moins bien (ce qui n'est pas prouvé), mais vivre en sécurité. L'opération "portes ouvertes" a montré toutes ses limites.

  • Par Benvoyons - 22/02/2016 - 15:18 - Signaler un abus Au moment du passage à une Monnaie cela a été

    bénéfique par une baisse de -2% (coût du change) pour les sociétés sans compter sur les risques de perte de change entre monnaies. En effet le coût concernant le contrôle douanier sur les échanges entre chaque pays sera aussi d'un coût de 2 à 3% si non plus, car il faut toujours inclure le temps transport qui en sera plus long donc plus cher. Comme tous les Socialistes, les Socialistes Nationalistes FN vous diront mais non tout cela est gratuit et sans conséquence pour vous Français. Comme la monnaie du Franc Symbolique qui ne coutera rien à faire et les Socialistes Nationalistes imposeront la valeur avec laquelle elle doit être utilisée par les autres pays:)::)) :)::))

  • Par J'accuse - 22/02/2016 - 15:39 - Signaler un abus Pipeau

    Ne pas oublier le croquemitaine qui viendra nous lécher la plante des pieds la nuit : insupportable !

  • Par bebert4 - 22/02/2016 - 17:51 - Signaler un abus Et en 100 ans!

    14000 000 000 000€

  • Par vangog - 22/02/2016 - 18:12 - Signaler un abus On ferait une économie de frontières intérieures...

    ...si les frontières extérieures à l'UE étaient respectées! Cela ne coûte rien à la grande Bretagne de faire respecter ses frontières, car elles ont été placées en France... il ne me semble pas que la grande Bretagne ait engagé des douaniers supplémentaires pour défendre ses côtes....Pourquoi ne pas faire comme elle? imposer aux pays mitoyens de contrôler leurs flux, sous peine d'exclusion de la zone marchande? (c'est la Turquie qui va être contnte de contrôler, enfin, ses flux d'islamophiles et autres clandestins et mafieux...) et appliquer des taxes pour les pays qui ont des normes sociales inférieures... Vous n'allez pas me dire qu'il n'y a pas suffisamment de technocrates à Bruxelles pour calculer ces taxes? Je propose de consacrer à cette nouvelle tache, ceux qui calculent et concoctent les normes et contraintes pour nos paysans, industriels, commerçants... faire enfin comme font la plupart des pays au monde (qui ont tous des frontières), excepté l'UE, un rêve...et jamais cela ne coutera 1400 milliards! il ne faut pas demander à des technocrates de mettre cela en place, mais à des patriotes: coût nul!

  • Par Benvoyons - 22/02/2016 - 18:49 - Signaler un abus Enfin une bonne nouvelle de Vangog la nouvelle douane

    Française travaillera à coût nul ( même pas pour le Franc Symbolique) car tenue par des patriotes:)::)) Avec les Socialistes Nationalistes FN tout est gratuit :)::)) Mélanchon sort de ce corps :)::))

  • Par Texas - 22/02/2016 - 20:14 - Signaler un abus Le point de vue

    de la " Gouvernance Mondiale " sur l' intérêt des frontières . C' est un peu comme si vous demandiez à un barbier ce qu' il pense d' un imberbe .

  • Par vangog - 22/02/2016 - 20:50 - Signaler un abus @Benvoyons depuis que l'Espagne a perdu son sans-couilles...

    Zapatero, elle a gagné en virilité, et en défense de ses limites...Les Marocains sont, aujourd'hui, obligés de passer par la Turquie puis la Grèce, pays d'invertis historiques (je blague...), pour envahir la faible UE...vous imaginez leurs revendications sexuelles et autres, lorsqu'ils ont fait tout ce parcours, grâce à l'argent de Soros et du groupe Bilderberg!...cela a-t-il coûté 1400 milliards d'Euros divisé par 27 à l'Espagne, pour tarir le flux? Non! Elle a simplement déclaré: "maintenant, c'est fini!", quelques grillages et deux ou trois tours de garde à Mellila et Ceuta, c'est tout! Et c'est aussi simple que ça...ne vous laissez plus enfumer par les gauchistes immigrationnistes qui vous font croire que toute réforme réclame des budgets énormes, car ils font ça pour vous faire peur...bouh!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€