Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fermeture des voies sur berges : un rapport accablant

L'impact de la piétonisation des voies sur berges a été évalué et le résultat ne devrait pas plaire à Anne Hidalgo…

Bilan

Publié le
Fermeture des voies sur berges : un rapport accablant

Lundi 20 novembre, un rapport, qui a évalué l'impact de la piétonisation des voies sur berges, a été rendu public. Il a confirmé une aggravation des embouteillages dans la capitale et autour de Paris, a fait état de la pollution et de l’activité des commerçants situés au cœur de Paris.

Le temps de parcours a augmenté de 54% sur les quais hauts

Comme l’explique dans Le Figaro, Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président à la région en charge de l'environnement et du développement durable, « le temps de parcours a augmenté de 54% sur les quais hauts, de 28% boulevard Saint-Germain où le trafic s'est reporté, de 47% sur l'A86 dans le sud de Paris, et de 21% à l'est de Paris sur la même rocade ». « Ces chiffres confirment les données déjà communiquées dans des rapports d'étape précédents. Ils révèlent que la situation ne s'est pas améliorée », précise Jean-Philippe Dugoin-Clément.

Mais les voitures ne sont pas les seules à être pénalisées. Les transports en commun sont aussi touchés. « Les embouteillages sont tels que les carrefours sont bloqués et les bus qui roulent sur des voies dédiées ne peuvent circuler. Sur certaines lignes, ils accusent des retards dans leurs trajets habituels. Ils sont de 1 mn le matin et de 2 mn le soir, à chaque fois aux heures de pointe », rapporte Jean-Philippe Dugoin-Clément.

Le bruit et la pollution se sont aggravés

En outre, l'impact de la fermeture des voies sur berges sur la pollution de l'air est négatif. « La pollution s'est en effet déplacée à l'est de la capitale. Le bruit s'est aussi aggravé notamment quai haut, et en particulier la nuit », souligne Jean-Philippe Dugoin-Clément.

In fine, les commerçants situés au cœur de la capitale témoignent d’une baisse d'activité due aux nouvelles habitudes prises par la population francilienne. « Exaspérée par les bouchons, celle-ci renonce à fréquenter la capitale pour y faire ses achats. La fédération du bâtiment qui a été auditée indique aussi que cette congestion du trafic a un coût pour ses entreprises. Celles-ci doivent faire face à une réalité qui les pénalise. Avec des employés qui perdent plus de temps dans les déplacements, elles perdent des clients », relève Jean-Philippe Dugoin-Clément.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 21/11/2017 - 08:28 - Signaler un abus En fait merci à Mme Hidalgo

    Elle permet aux Français de l’Ile du ”periph” de prendre le large.

  • Par tubixray - 21/11/2017 - 08:51 - Signaler un abus Nuisible

    Voilà l'héritage de Tibéri qui a permis aux socialistes et aux "écologistes" de gouverner Paris ...... L'idéologie est à la manœuvre depuis 2001 avec un résultat accablant .... Même les bobos vont finir par en être déçus !!!

  • Par assougoudrel - 21/11/2017 - 10:10 - Signaler un abus Hidalgo n'a pas encore eu

    l'idée de supprimer les feux à tous les carrefours pour parachever son oeuvre. Les parisiens l'ont voulue et constatent qu'elle est comme hollande. Elle détruit tout ce qu'on lui donne comme un enfant méchant qui casse les jouets des autres et elle a encore du temps devant elle.

  • Par Anguerrand - 21/11/2017 - 10:13 - Signaler un abus Adolphe Hidalgo a décidé alors

    le conseil municipale a obéi grâce aux socialos et aux verts. Conclusion il n'y a eu aucune amélioration de la qualité de l'air, bien au contraire, et elle a em....les parisiens et les banlieusards qui sont obligés de passer par Paris. Bien sûr les bobos de gauche la rééliront.

  • Par vangog - 21/11/2017 - 10:16 - Signaler un abus Les khmers verts caca-d’oie ont envahi Paris avec les rats...

    Bon ben! Il va falloir dératiser tout ça...

  • Par Atlante13 - 21/11/2017 - 11:56 - Signaler un abus Bof,

    vous avez fini d'enquiquiner la Kaizerette? Elle a été élue par les parisiens, alors qu'ils se la garent. Et puis, cessez de parler des Ecolos Verts, ils ne sont ni écolos ni verts, ce sont de vulgaires communistes camouflés en vert après la chute du mur de Berlin.

  • Par Anguerrand - 21/11/2017 - 17:12 - Signaler un abus Oui vangog

    Les khmers verts de Paris, ont laissé les rats pulluler dans Paris y compris maintenant en surface, ce qui écœurent les touristes, mais voilà les écolos ne supportent pas l'utilisation de produits chimiques. Quand on sait qu'une rate peut avoir plusieurs portées par ans et de 5 ratons et plus. Hidalgo nous prépare un Paris accueillant pour toutes les manifestations à venir et les touristes actuels. Rajouter les vendeurs black de tours Eiffel made on China et les voleurs Roms, joli cocktail pour le tourisme bien sûr qui font la " une " des journaux chinois. Bravo Hidalgo.

  • Par Anouman - 21/11/2017 - 21:38 - Signaler un abus Embouteillage

    Il faut donc mettre les quais hauts et le boulevard St Germain en secteur piétonnier et A. Hidalgo devrait y penser sérieusement si elle veut dissuader un peu plus les automobilistes, qui semblent ne pas comprendre qu'on ne veut plus d'eux et devrait aller consommer leurs taxes dans des zones plus clémentes.

  • Par vangog - 22/11/2017 - 11:40 - Signaler un abus Bientôt le périphérique en piétonnier?...

    Cette folle doit y réfléchir (enfin...si on peut dire!). « En enlevant toute circulation dans Paris, il n’y aura plus de problème de circulation » . C’est, probablement, ce que pensaient les fascistes khmers rouges, en exterminant 3 millions de leurs compatriotes...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€