Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Femen : nouvelle action contre une mosquée à Stockholm

Trois militantes aux seins nus ont été arrêtées ce matin à Stockholm (Suède) après une action dans une mosquée presque déserte.

"No oppression"

Publié le
Femen : nouvelle action contre une mosquée à Stockholm

Trois militantes Femen, une Tunisienne, une Egyptienne et une Suédoise ont mené une action ce matin dans une mosquée de Stockholm. Vêtues de capes noires, elles sont entrées dans le lieu de culte presque désert, avant de les retirer et d'afficher leurs messages : "Mon corps m’appartient, il n’est l’honneur de personne", "Free women" ("Libérez les femmes"), "No sharia" et "No oppression".

Deux employés de la mosquée ont rapidement appelé la police, qui a arrêté les trois activistes. "Elles pourront être poursuivies pour trouble à l'ordre public et insultes", a expliqué à l'AFP le chef de la police, Jonas Svalin.

Les militantes sont aussi accusées d'avoir "bousculé" les deux employés.

Cette action intervient au lendemain du retour en France de trois autres Femen, qui ont passé un mois de prison en Tunisie. "On ne regrette pas" notre action, s’il fallait le refaire, "on le referait", a déclaré l’une d’entre elles sur Europe 1. Un discours bien loin de celui qu'elle ont tenu durant leur procès. "Je regrette cet acte et je m'en excuse", avait dit l'Allemande Josephine Markmann au juge Moez Ben Frej. "On ne pensait pas choquer les Tunisiens à ce point, il est hors de question pour nous de recommencer", avait ajouté l'une des deux Françaises, Pauline Hillier.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Equilibre - 30/06/2013 - 12:03 - Signaler un abus Elles ont peur?

    M'ouarf. Je ne comprends pas. Pourtant, que de richesses à con vertir à leur combat. Encore des adeptes du 2 poids, 2 mesures. Dehors.

  • Par Ravidelacreche - 30/06/2013 - 16:15 - Signaler un abus une mosquée presque déserte

    Bonne nouvelle.

  • Par cappucino - 30/06/2013 - 20:48 - Signaler un abus Ho!! les vilaines filles

    "On ne pensait pas choquer les Tunisiens à ce point, il est hors de question pour nous de recommencer", C'est vrai qu'en Europe on peut choquer autant que l'on veut. Les institutions se contentent de regarder les seins des filles. Assez ambiguë comme propos. Pas très révolutionnaire au final. Est ce juste de l'exhibition?

  • Par mediaplayer - 30/06/2013 - 22:33 - Signaler un abus Pas de nibards, rien dans le slibard

    Moi aussi j'ai manifesté devant mon centre des impôts .....un .. Dimanche !

  • Par Karamba - 30/06/2013 - 22:38 - Signaler un abus Le problème Femen

    Une vulgaire bande de capricieuses exaltées qui bénéficient de la complaisance de nos régimes socio démocrates et de nos médias complices pour diffuser leur propagande crétine. Les tunisiens nous ont démontré qu'il suffisait de pas grand chose pour régler le souci. Il y a plus grave dans le monde, il faudrait juste arrêter de nous les servir à tout bout de champ, la lassitude pointe depuis déjà un moment...

  • Par Imragen - 01/07/2013 - 08:11 - Signaler un abus On en reparlera

    Dans 15 ans !!!

  • Par winnie - 01/07/2013 - 08:42 - Signaler un abus Dans une mosquée ,déserte et

    Dans une mosquée ,déserte et en Suéde avec ca !!! Quel courage!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€