Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Exil fiscal : les repentis ont ramené 2,6 milliards d’euros à l’Etat en 2015

Selon les Echos, Bercy a donc récupéré plus d'argent qu'en 2014 (1,9 milliard d'euros) en traitant plus de 8 800 dossiers.

Bonne pioche

Publié le
Exil fiscal : les repentis ont ramené 2,6 milliards d’euros à l’Etat en 2015

C'est année, la pêche est bonne. Selon une information des Echos, confirmée par la suite par le ministère des Finances, les repentis fiscaux ont rapporté 2,6 milliards d'euros en 2015. Un montant record depuis la création du Service de traitement des déclarations rectificatives, en 2013, chargé de régulariser les comptes bancaires à l'étranger non-déclarés par des contribuables français. "Nous en sommes à un peu moins de 45 000 dossiers reçus depuis cette date" s'est félicité le ministre des Finances Michel Sapin auprès de Reuters qui souligne que seulement 12 000 ont été traité jusqu'à présent.

Pour 2015, ce sont donc "plus de 8 800 dossiers" supplémentaires qui ont été traités grâce au renforcement des équipes et face à l'afflux des demandes de régularisations. Le gouvernement avait même un peu sous-estimé les gains puisqu'il tablait sur 2,4 milliards d'euros. "Cet argent qui rentre, c’est une question de justice. C’est aussi un financement significatif qui permet de baisser l’impôt des contribuables à revenus modestes ou moyens" souligne le ministre.

Surtout, c'est bien plus que l'année dernière qui n'avait rapporté "que" 1,9 milliard d'euros dans les caisses de l'Etat. "En 2016, nous anticipons encore 2,4 milliards d’euros de rendement" avance Michel Sapin.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€