Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ex-espion russe empoisonné : l'Union européenne prépare "un message clair"

Londres a directement accusé le Kremlin dans cette affaire.

Tensions à prévoir

Publié le
Ex-espion russe empoisonné : l'Union européenne prépare "un message clair"

Si les relations entre Londres et Bruxelles restent tendues, dans le cadre du Brexit, l'Union européenne a apporté son plein soutien au Royaume-Uni concernant l'affaire Sergueï Skripal, cet ex-espion russe empoisonné. Dans un tweet, le président du Conseil européen Donald Tusk a ainsi souligné que l'Union européenne préparait un "message clair" aux côtés de Londres. Selon l'AFP, le sujet sera porté à l'agenda du prochain sommet européen, qui débute jeudi à Bruxelles.

De nombreuses voix s'élèvent pour viser et critiquer la Russie. Londres a directement accusé le "Kremlin de Poutine" par la voix du ministre des Affaires étrangères Boris Johnson. "Nous pensons qu'il est extrêmement probable qu'il s'agisse de sa décision d'ordonner l'utilisation d'un agent neurotoxique dans les rues du Royaume-Uni, dans les rues de l'Europe, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale" a-t-il expliqué. Le président de la République Emmanuel Macron a apporté son soutien au Royaume-Uni.

"Toute mention ou référence à notre président n'est rien d'autre que choquant et impardonnable en termes d'étiquette diplomatique", a répondu le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, aux accusations.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Poussard Gérard - 17/03/2018 - 07:09 - Signaler un abus Opération de déstabilisation Ça suffit, vous n'avez aucune

    Preuve pour accuser Poutine, mais vous choisissez la période des élections pour nuire a ce président.. .les russes ne sont pas idiots pour utiliser un poison russe dans un parc...dautres pays ont interet a accuser la Russie.. Puisque c'est le pays qui défend la Syrie et les chrétiens d'Orient.. Et Macron fait du Hollande,, ,Pauvre France

  • Par WhiteWalker - 17/03/2018 - 09:13 - Signaler un abus Sources pour un autre son de cloche

    Pour avoir un autre son de cloche, voici quelques articles très bien documentés dans RT et Sputnik. En résumé : la formule des Novitchok, si on veut les appeler ainsi, est disponible dans un bouquin depuis des années et n'importe qui a pu produire le poison. Les articles : https://fr.sputniknews.com/international/201803161035529475-affaire-skripal-agent-novitchok-existence/ https://fr.sputniknews.com/international/201803141035499986-moscou-londres-formule/ https://francais.rt.com/international/48789-johnson-va-jusqu-accuser-poutine-empoisonner-skripal https://sputniknews.com/analysis/201803151062574161-uk-skripal-story-investigation-journalist/

  • Par cloette - 17/03/2018 - 09:34 - Signaler un abus Il n'y a pas de preuve .

    "A qui profite le crime" demandait je ne sais plus qui . Un ennemi de Poutine est à Londres, il est assassiné pour impressionner les autres opposants, ou pour jeter l'opprobre sur Poutine en période d'élection? Bien difficile à dire .

  • Par evinrude - 17/03/2018 - 09:36 - Signaler un abus Et envers la Turquie, Un message clair?

    On aimerait que l'Europe soit aussi claire envers la Turquie, mais là...

  • Par walchp - 17/03/2018 - 09:37 - Signaler un abus Anciens espions, dissidents, journalistes....

    Tombent comme des mouches, mais quelle idée de suspecter la Russie..... c’est bien sûr l’UE qui a intérêt à faire monter la sauce car elle prépare une invasion, une nouvelle opération Barbarossa du 21 em siècle, l’Agleterre et le Luxembourg ont besoin d’un nouvel espace vital de l’Ukraine à l’Oural !!! Plus c’est gros plus ça passe !!

  • Par walchp - 17/03/2018 - 09:42 - Signaler un abus En 1938 un certain Adolf déclarait en tribune

    Que toute l’europe voulait déstabiliser l’Allemagne qui n’avait d’autre choix que de se défendre

  • Par assougoudrel - 17/03/2018 - 11:26 - Signaler un abus Un peu comme pour les armes

    chimiques en Syrie. Le méchant Bachar gazent les civils et les islamistes rigolent de la niaiserie de l'occident.

  • Par cagnotte - 17/03/2018 - 11:58 - Signaler un abus Cui bono? c'est la question du senateur Cicero...ou de S.Holmes

    A qui rapporte le crime? La réponse a été donnée par l'accusatrice May! A elle,bien sur!Et surtout pas aux russes et à Poutine puisque les occidentaux , sans attendre la moindre preuve les ont désignés coupables! Accusés, levez vous! A tous hasards, cela peut nuire à l'élection de Poutine! Et puis May a tellement besoin de détourner l'attention des britishs des résultats désastreux des négociations du Brexit. Et puis cela fait tellement plaisir aux Maccathystes de Washington! Et puis cela écarte Paris d'un rapprochement avec Moscou , comme d'habitude depuis toujours et ce faiblard de Macron va lacher

  • Par Anouman - 17/03/2018 - 12:38 - Signaler un abus Message clair?

    Il semble que les gouvernements fonctionnent comme les réseaux sociaux et soient prompts à accuser sans preuve quand ça les arrange, comme en Syrie. La question que l'on se pose c'est quel profit espèrent-ils tirer de ces provocations envers la Russie?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€