Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 22 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’Europe ne peut empêcher Asma al-Assad de se rendre en Angleterre

La femme du dictateur syrien embarrasse le Royaume-Uni, dont elle possède la nationalité.

L’invitée gênante

Publié le

Asma al-Assad a vécu en Grande-Bretagne toute sa vie. Elle n’a quitté le pays dont elle possède la citoyenneté qu’en 2000, à l’occasion de son mariage avec Bachar al-Assad. Âgée de 36 ans, ancienne spécialiste des fusions et acquisitions chez JP Morgan, elle figure désormais sur la liste des personnalités syriennes dont l’Union Européenne a décidé de geler les avoirs, et à qui elle refuse d’accorder un visa.

Cette décision a été prise suite à la révélation du Guardian. Selon les e-mails publiés par le quotidien, la très glamour femme du dictateur se livrait à du shopping en ligne auprès de marques européennes.

"Les détenteurs d’un passeport britannique ont évidemment le droit de se rendre au Royaume Uni", a reconnu William Hague, le ministre des Affaires étrangères britanniques, ajoutant aussitôt qu’un tel voyage de la part de la femme du dictateur le plus décrié du moment lui paraissait hautement improbable.

D’après le quotidien The Daily Telegraph, le département de l’Intérieur est actuellement à la recherche d’un moyen de révoquer la nationalité britannique de Madame Assad, afin de régler cette embarrassante question de manière définitive. "Le comportement de la famille Assad est meurtrier, et inacceptable aux yeux du monde entier", a ajouté William Hague.

Au total, l’Union Européenne a pris des mesures contre 126 personnalités et 41 entreprises syriennes, incluant la mère et la sœur de Bachar al-Assad, ainsi que huit de ses ministres et deux compagnies pétrolières.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cqoiqéqon - 24/03/2012 - 19:25 - Signaler un abus ouf

    enfin une voix unie. c'est assez rare pour être souligné

  • Par bebert2 - 24/03/2012 - 19:41 - Signaler un abus en France

    Et la famille Merah?

  • Par Gilles - 24/03/2012 - 20:16 - Signaler un abus Asile

    Elle pourrait aussi se réfugier à Londres.

  • Par Peinoudore - 25/03/2012 - 05:53 - Signaler un abus Une seule solution: la reconquista et tout le monde le sait

    Comme Vlad le magnifique

  • Par bebert2 - 25/03/2012 - 07:54 - Signaler un abus le charme de la dictature

    On pourrait l'accueillir en France,elle est plutot mignonne. Le regime bassiste a du bon ,en cas de de arabe on se retrouvera surement avec un gros thon baché comme premiere dame syrienne.

  • Par bebert2 - 25/03/2012 - 07:57 - Signaler un abus correctif

    J'ai voulu dire en cas de revolution arabe:quand c'est la majorité qui reprime la minorité(la dictature arabe c'est le contraire)

  • Par zygo - 25/03/2012 - 08:04 - Signaler un abus Faire du shopping en ligne, est-ce un crime...?

    Être femme de Bashar El Assad est-ce un crime ? Si le Royaume Uni n'accepte pas l’entrée sur son territoire l'un de ses sujets c'est que la propagande anti- Syrienne a réussi même chez les plus démocrates du continent Européen ? Comme tout le monde le sait, le Royaume uni a sur son sol des milliers de prêcheurs de haine de toute sorte, alors refuser l’entrée à Madame El Assad, sujet Britannique , cela relève de la démagogie et le mot est assez tendre ?

  • Par protagoras - 26/03/2012 - 11:07 - Signaler un abus Dans bien d'autres cas

    l'UE est impuissante. Par exemple, non seulement elle n'arrive pas à enrayer l'invasion clandestine de l'Europe par les laissés pour compte du continent africain mais au contraire, elle la favorise. L'UE ne comprend pas non plus que si le régime syrien est encore en place, c'est qu'il a des appuis dans le peuple. Elle ne comprend pas non plus que les Assad et leur régime sont un rempart contre la venue au pouvoir des intégristes sunnites. Qu'on aille demander leur avis aux Druzes, aux Alaouites, aux Chrétiens (et oui il y en a n'en déplaise à l'UE) et autres minorités. C'est eux qui soutiennent Assad et, on les comprend, ils n'ont pas envie d'être égorgés pour faire plaisir à l'UE et à son idéal compassionnel à sens unique. Bref, il faut croire que l'UE, cet ectoplasme ne comprend rien à rien !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€