Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : une terrible catastrophe aérienne évitée de justesse

Un avion d'Air Canada a tenté de se poser par erreur sur une piste où quatre avions attendaient de pouvoir décoller.

Pas passé loin

Publié le
Etats-Unis : une terrible catastrophe aérienne évitée de justesse

Un Airbus A340 de la compagnie Air Canada. Crédit COR / OFF / AFP

Ce qui aurait pu être la pire catastrophe aérienne de l'histoire, avec cinq avions impliqués, a été évitée de justesse. Des pilotes d'Air Canada ont tenté d'atterir sur une mauvaise piste de l'aéroport de San Francisco, aux Etats-Unis, où quatre avions attendaient de décoller. "Seulement quelques mètres d'écart ont empêché que ça ne devienne sans doute le pire accident de l'histoire de l'aviation", souligne Bruce Landsberg, vice-président de l'agence fédérale américaine chargée de la sécurité des transports (NTSB), dans le rapport d'enquête final, publié vendredi.

L'histoire se passe le 7 juillet 2017, peu avant minuit. Un Airbus A320 d'Air Canada, avec 140 personnes à bord, reçoit l'autorisation de se poser sur la piste 28-droite de l'aéroport de San Francisco. Les pilotes se trompent alors et alignent l'appareil sur la piste d'accès C, parrallèle à la piste 28-droite. Or, quatre avions attendent sur ce taxiway.

"L'avion est descendu à une altitude de 30 mètres au-dessus du sol, survolant le premier avion sur le taxiway. L'équipage de l'avion incriminé a remis les gaz, et l'avion est descendu à une altitude minimale d'environ vingt mètres et a survolé le second appareil sur le taxiway avant de commencer à remonter", indique le NTSB.

Si aucun des passagers du vol n'a été blessé, et que l'avion n'a pas été endommagé, le bilan aurait pu être catastrophique s'il avait percuté un, voire plusieurs, appareils.

Le capitaine du vol, qui avait peu avant expérimenté cet aéroport de nuit, a reconnu avoir confondu les deux pistes 28 et le taxiway, comme le montre un enregistrement audio des échanges par radio entre le pilote et la tour de contrôle. "Euh, tour de contrôle, je veux juste confirmer --ici Air Canada 759-- on voit des lumières sur la piste là-bas, en travers de la piste, vous pouvez confirmer qu'on a bien l'autorisation d'atterrir?", demande l'un des pilotes de l'avion. "Air Canada 759 confirme atterrissage sur piste 28-droite. Il n'y a personne d'autre que vous sur 28-droite", répond la tour de contrôle. Une autre voix se fait alors entendre, sans doute celle d'un pilote d'un avion en stationnement : "Il va où ce gars? Il est sur le taxiway". C'est à ce moment-là que l'avion d'Air Canada a été réorienté.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 13/10/2018 - 18:28 - Signaler un abus Erreur

    Curieuse erreur car l'éclairage d'une piste et d'un taxiway ce n'est pas vraiment la même chose et la même intensité.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€