Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Etats-Unis sont persuadés que la Syrie a conservé des armes chimiques

Selon le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis, une étude israélienne a montré que le régime de Bachar al-Assad était toujours en possession de "plusieurs tonnes" d'armes chimiques.

Suspicions

Publié le
Les Etats-Unis sont persuadés que la Syrie a conservé des armes chimiques

Le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a affirmé ce vendredi lors d'une visite en Israël qu'il n'y avait "pas de doute" que le régime syrien a conservé des armes chimiques "en violation à son accord et à ses affirmations sur leur destruction".

Devant la presse en présence du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, Jim Mattis a aussi a mis en garde le régime syrien contre un recours aux armes chimiques après l'attaque chimique présumée du 4 avril sur une localité du nord de la Syrie.

L'armée américaine avait alors réagi en menant une frappe contre une base aérienne syrienne.

"C'est une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et elle devra être traitée au niveau diplomatique", a ajouté le chef du Pentagone, en soulignant que la frappe américaine mettait en garde le régime de ne pas recourir "à nouveau" aux armes chimiques. Selon lui, une étude israélienne a montré que le régime de Bachar al-Assad était toujours en possession de "plusieurs tonnes" d'armes chimiques.

De son côté, le président syrien, Bachar al-Assad, a fermement démenti avoir utilisé des armes chimiques, qualifiant les multiples accusations de "fabrication à 100 % de l'Occident". Il a répété à plusieurs reprises que son régime ne possédait plus d'armes chimiques depuis leur destruction en 2013 après un accord américano-russe sur le démantèlement de l'arsenal chimique de la Syrie, encadré par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

>>> À lire aussi : Bachar al-Assad crie à l’intox sur l’emploi d’armes chimiques : ce qu'on sait vraiment de l’attaque de Khan Cheikhoun 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Leucate - 21/04/2017 - 17:18 - Signaler un abus J'ai tendance à croire Bachar

    S'il y a une puissance qui a les moyens de contrôler l'armée syrienne et dont le service de renseignement extérieur vaut largement la CIA et même mieux puisqu 'il est sur place et que les syriens gouvernementaux n'ont rien à lui refuser, c'est bien la Russie de Poutine. Si par hasard Bachar a conservé quelques armes chimiques, Poutine le sait forcément et leur utilisation le met en porte à faux vis à vis des américains, ce qu'il ne doit pas aimer du tout. Ce que je crois et qui me semble logique, c'est qu'il peut s'agir d'armement chimique dont l'ancienne armée syrienne, équipée à la soviétique, était dotée et que des dépots sont tombés entre les mains des rebelles, comme cela arrive dans toute guerre civile où les factions en guerre se partagent les soldats et l'armement de l'ancienne Armée d'avant la Sécession, comme cela s'est passé aux EUA au XIX° siècle et plus récemment en Yougoslavie et en Ukraine. La Russie était garante de la destruction des armes chimiques gouvernementales qui a officiellement été faite. Mais quid de l'armement antérieur au déclenchement de la guerre civile ?

  • Par Anouman - 21/04/2017 - 20:23 - Signaler un abus Chimie

    Et l'attaque au gaz moutarde à Mossoul c'est sans doute le méchant Bashar?

  • Par Wortstein - 21/04/2017 - 21:22 - Signaler un abus Comme les armes de destruction massives

    détenues par Saddam... Du pipeau pour s'autoriser une action soutenue par l'ONU.

  • Par viandapneu - 22/04/2017 - 14:34 - Signaler un abus les c.ns ça n'arrête jamais....

    c'est rafraichissant de voir comme ils ont de l'imagination : le même bousin que pour l'Irak. De soi disant experts viennent vous expliquer que l'attaque au gaz sarin ne peut être que l'oeuvre de l'armée syrienne, puisque soi disant il ne pourrait être largué que par avion Le 20 mars 1995, les membres d'une secte japonaise ont répandu des poches de ce gaz dans des rames du métro de Tokyo. Quand on sait que les membres de cette secte possédaient 80 tonnes du produit de base servant à la synthèse de ce gaz, on imagine ce qu'il en est pour un état terroriste comme l'état islamique Si les Etats Unis croyaient vraiment que l'armée syrienne a des armes chimiques et que la prétendue attaque est partie de l'aéroport visé ensuite par leurs missiles, auraient ils pris le risque de disséminer ce poison en attaquant cette base à coup de missiles ?

  • Par PLATYPUS - 22/04/2017 - 15:10 - Signaler un abus les usa

    comme ayrault qui n'en rate pas une, FH aussi y croit.... Hassad n'est pas idiot ! il avait tout à perdre à ce jeu là Mais comme les rebelles sont des anges....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€