Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : le "shutdown" a débuté, 850.000 fonctionnaires au chômage technique

Les Républicains et Démocrates n'ont pas réussi à se mettre d'accord au Congrès pour voter le budget.

Vacances forcées

Publié le
Etats-Unis : le "shutdown" a débuté,  850.000 fonctionnaires au chômage technique

Un an après l'élection de Donald Trump, les Etats-Unis ont engagé une fermeture partielle des administrations - un "shutdown" - à minuit. Concrètement, l’administration fédérale a mis au chômage technique sans paie de plus de 850.000 employés fédéraux considérés comme "non essentiel". Les 1,4 million de militaires américains poursuivront quant à eux leurs opérations, mais sans être payés, comme les urgentistes fédéraux.

Cela fait suite à l’échec d’un vote crucial au Sénat : les républicains, majoritaires avec 51 sièges, n'ont pas convaincu les démocrates pour obtenir le minimum de 60 voix sur 100 nécessaire pour voter une extension pour quatre semaines, jusqu’au 16 février, du budget fédéral.

Il est impossible de savoir combien de temps durerait cette nouvelle fermeture, les tractations entre les deux partis devant très vite reprendre. Le dernier shutdown, en 2013, avait duré 16 jours.

En attendant, les deux partis se rejettent la responsabilité de cette situation. Le leader des sénateurs républicains, Mitch McConnell, a assuré que la situation était "100 % évitable". De son côté, le chef de fil des sénateurs démocrates, Chuck Schumer, a déclaré que "ce sera appelé le "Trumpshutdown" car personne, personne ne mérite autant que le président Trump d’être jugé responsable de la situation dans laquelle nous nous trouvons". Les démocrates expliquent qu'ils n'accepteront de voter le prolongement du budget que s'il pérennise la régularisation de 690.000 jeunes immigrés au statut précaire, devenus  expulsables depuis l’abrogation par Donald Trump du programme Daca datant de l’administration Obama qui leur offrait un statut de résident temporaire. 

"Nous ne négocierons pas le statut des immigrants «dreamers» tant que les démocrates garderont en otage avec des exigeances irresponsables nos citoyens respectueux de la loi... Nous rouvrirons les négociations sur la réforme de l'immigration lorsque les démocrates commenceront à payer nos forces armées et nos urgentistes", a réagi la Maison blanche. 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par TADD - 20/01/2018 - 12:32 - Signaler un abus Ah ce Trump

    Eh bien encore une fois il a raison . Il devient impossible , et c'est tellement évident que l' on héberge toute la misère du monde ,même si on doit en prendre notre part. Cela fait des années que l'on accepte des migrands chez nous . CA SUFFIT

  • Par vangog - 20/01/2018 - 15:23 - Signaler un abus Régularisation de 650000 clandestins exigés par la gauche bobo..

    Oui, mais voilà! La gauche bobo a perdu, et n’accepte pas sa défaite. Pourtant, au bout d’un an, les résultats de Donald sont imparables: plein-emploi, reindustrialisation massive, relance de l’indépendance énergétique des USA, fin des contraintes et taxes ecolo-débiles, abandon de l’obamacare, baisse drastique des impôts pour entreprises et particuliers, et promesses d’investissements des GAFAs au USA...tout ça, les gauchistes ne supportent pas!

  • Par Anouman - 20/01/2018 - 18:19 - Signaler un abus chômage

    Il ne faut quand même pas avoir beaucoup de morale pour essayer d'imposer un chantage sur le dos des gens qui travaillent et qui n'y sont pour rien.

  • Par Liberte5 - 20/01/2018 - 22:30 - Signaler un abus Une fois encore la gauche montre son vrai visage.

    Tous les coups sont bons pour soutenir les immigrés illégaux futurs électeurs pour les démocrates. Il n'ont aucune morale, aucun principe, ce sont des irresponsables, et c'est une litote de dire cela.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€