Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : Obama esquive le Congrès et lance une série de mesures pour mieux encadrer l'utilisation des armes

Critiqué, le président assure pourtant que les mesures qu'il présentera sont en tout point conformes à la Constitution et entrent pleinement dans le cadre de ses pouvoirs présidentiels.

De l'avant

Publié le
Etats-Unis : Obama esquive le Congrès et lance une série de mesures pour mieux encadrer l'utilisation des armes

Le président présente ce mardi une série de mesures pour mieux encadrer l'utilisation des armes Crédit Reuters

Le sujet brûlant des armes à feu refait surface aux Etats-Unis. Après la tuerie de San Bernadino et les autres récents faits divers, Barack Obama avait promis d'agir et semble désormais en mesure de le faire, mais sans le Congrès. En effet, le président présente ce mardi une série de mesures pour mieux encadrer l'utilisation des armes.

"La généralisation de l'obligation du contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques avant une vente d'arme est au coeur de la batterie de mesures" selon les proches d'Obama qui a donc décidé d'agir seul face à un Congrès dominé par les Républicains. Ces derniers dénoncent évidemment la volonté du président de se passer du Congrès, assimilant cela au "fait du prince". L'exécutif entend en particulier colmater les failles du système en vigueur en clarifiant la définition d'un vendeur d'armes. 

La Maison Blanche souligne aussi qu'en dépit des failles existantes, le système actuel de vérification des antécédents a permis, au cours des 15 dernières années, de bloquer la vente de quelque deux millions d'armes à feu qui auraient pu tomber dans de "mauvaises mains".

Et juge donc cohérent de le renforcer. Afin d'assurer une meilleure application des lois existantes, Obama propose par ailleurs la création de 200 nouveaux postes au sein de l'Agence fédérale sur l'alcool, le tabac et les armes (ATF). Il suggère par ailleurs au Congrès un investissement de 500 millions de dollars pour améliorer la prise en charge des soins psychiatriques. 

Barack Obama assure que les mesures qu'il présentera sont en tout point conformes à la Constitution et entrent pleinement dans le cadre de ses pouvoirs présidentiels. Jeudi soir, il tentera d'en convaincre les Américains lors d'une séance de questions-réponses, retransmise en direct sur CNN. Mais confiant, le président assure avoir le droit et l'écrasante majorité des Américains de son côté. Aujourd'hui, 30 000 personnes trouvent la mort par armes à feu aux Etats-Unis chaque année. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 05/01/2016 - 10:28 - Signaler un abus Faux !!

    Les Statistiques du F.B.I ( F.B.I Charts on guns sur Google ) démontrent que les crimes violents par armes à feu ont déclinés d' un taux supérieur à 70% en 1993 à celui de 40 % en 2010 , alors que le nombre de détenteurs légaux ( Concealed Carry Weapons ) a augmenté de 25% en 1993 vers 70 % en 2010 . Et non , Mr Obama n' a pas de majorité écrasante sur ce sujet , sinon il ne se serait pas attaquer à ce sujet en fin de mandat . Pour information , les Executive Orders ne font pas force de Loi dans les Etats .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€