Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : la Maison Blanche assure que le Kremlin représente toujours une "menace" pour la démocratie américaine

Suite à de nouveau propos polémiques tenus par Donald Trump ce matin, la Maison Blanche a affirmé que la Russie représentait toujours une "menace" pour la démocratie américaine.

Et ça continue...

Publié le
Etats-Unis : la Maison Blanche assure que le Kremlin représente toujours une "menace" pour la démocratie américaine

 Crédit Brendan Smialowski / AFP

De mauvaises intéprétations en mauvaises interprétations. Hier, c'était les propos tenus par Donald Trump sur l'absence d'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 qui avaient été mal interprétés. Le président américain avait assuré avoir fait un lapsus lorsqu'il avait dit, face à la presse réunie à Helsinki (pour son premier sommet bilatéral avec Vladimir Poutine), que la Russie ne s'était absolument pas ingérée dans la denrière campagne présidentielle américaine. 

Aujourd'hui, à des journalistes qui lui demandaient si la Russie représentait toujours une "menace" pour la démocratie américaine , le locataire de la Maison Blanche a déclaré que "non".

Encore des propos mal interprétés selon sa porte-parole Sarah Sanders. Pendant le "press-briefing" elle a assuré qu'elle avait parlé au président et que sa réponse avait été mal comprise, puisque selon elle, "il ne répondait pas à la question" posée par les journalistes. 

Elle a ensuite ajouté que "le président et son administration travaillent dur pour s'assurer que la Russie ne puisse interférer dans nos élections comme ils l'ont fait dans le passé" afin de conclure "nous pensons que la menace existe toujours". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 19/07/2018 - 02:07 - Signaler un abus Extraordinaire comme les journaleux peuvent disserter...

    pendant des mois et des mois sur des mots, sans s’attacher une seule seconde aux faits, qui pourtant, sont frappants....l’effet Macrouille, sans doute? ...et donc, voici les faits oubliés par les journaleux gauchistes : « oui! La Russie constitue une menace. Mais le monde voit enfin éclore un dirigeant qui n’a pas peur de parler aux derniers dictateurs socialistes, pour tenter de leur faire entendre les sirènes de la démocratie. Oui, mais voilà! Donald s’y prend d’une façon complètement différente de celle que les journaleux gauchistes tenteraient, s’ils en avaient les moyens...Donald commence par taper du point sur la table et par dire qu’il ne transigera pas avec le dictateur , pour, ensuite, se radoucir et discuter sur des bases plus conviviales. Les journaleux ne comprennent pas cette méthode de négociation pourtant vieille comme le monde, et qui a fait ses preuves, et ces benêts tentent d’inciter Donald à choisir leur méthode qui n’a jamais marché...peine perdu!

  • Par MIMINE 95 - 19/07/2018 - 08:06 - Signaler un abus Que deviendrait la "grande amérique"

    sans la petite guèguerre idéologique avec l'ogre bolchevik .

  • Par aristide41 - 19/07/2018 - 11:33 - Signaler un abus La photo parle d'elle même

    la porte parole de la Maison Blanche est en panique ou complètement désespérée, Vangog d'accord avec vous. Trump commence par taper du poing sur la table et puis, se rendant compte qu'il a merdé,se couche lamentablement. Cette façon de faire marche une fois puis échoue ensuite.

  • Par Anouman - 19/07/2018 - 11:59 - Signaler un abus Trump

    Le problème de Trump c'est qu'il a un parti qui ne le soutient pas sur le sujet de la Russie. Alors il lance des idées et voit comment ça réagit.

  • Par eva - 19/07/2018 - 12:12 - Signaler un abus amsallem

    Vangog bravo , ça me fait plaisir de vous lire. Enfin quelqu'un d'éclairé .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€