Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : lancement de poursuites au civil contre Volkswagen

Trois mois et demi après le début du scandale des véhicules diesel équipés d'un logiciel truqueur, le département américain de la Justice et l'agence de l'Environnement (EPA) a saisi la justice contre le géant de l'automobile.

Ennuis à venir

Publié le
Etats-Unis : lancement de poursuites au civil contre Volkswagen

Les autorités américaines pourraient imposer au constructeur des pénalités bien supérieures à celles escomptées jusqu'ici Crédit Reuters

Volkswagen toujours dans la tourmente aux Etats-Unis. Trois mois et demi après le début du scandale des véhicules diesel équipés d'un logiciel truqueur, le département américain de la Justice et l'agence de l'Environnement (EPA) a saisi la justice contre le géant de l'automobile. Ce lancement des poursuites au civil marque un nouveau tournant dans l'affaire. 

"L'implication du département de la Justice souligne que les autorités américaines perdent patience avec Volkswagen (...) et veulent frapper fort", explique à l'AFP l'expert automobile Ferdinand Dudenhöffer.

Les autorités américaines pourraient imposer au constructeur des pénalités bien supérieures à celles escomptées jusqu'ici. Un chiffre de 90 milliards de dollars soit 84 milliards d'euros a été avancé. 

Ces 90 milliards correspondraient selon Holger Schmidt, analyste d'Equinet, au "maximum arithmétique" si la justice américaine appliquait les pénalités maximales pour tous les chefs d'accusation retenus. Volkswagen espérait avoir au maximum 18 milliards de dollars d'amende. A cette somme de 90 milliards viendraient s'ajouter les dommages et intérêts obtenus par les clients américains du constructeur, potentiellement en milliards de dollars également. Le groupe a recruté Kenneth Feinberg, un avocat de renom, pour l'aider à gérer les recours collectifs déposés contre lui.

En Europe, Volkswagen devrait commencer ce mois-ci le gigantesque rappel de 8,5 millions de véhicules pour un coût relativement modeste, estimé à 500 millions d'euros. Mais le constructeur est encore loin d'un accord avec les autorités américaines. Le "dieselgate" a éclaté en septembre aux Etats-Unis et s'est répandu à travers le monde : au total 11 millions de véhicules VW ont été équipés d'un logiciel permettant de fausser les tests antipollution.

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€