Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : la justice nomme un procureur spécial pour enquêter sur les liens entre Trump et la Russie

Le président américain enchaîne les faux pas dans ce dossier très sensible.

Rare...

Publié le
Etats-Unis : la justice nomme un procureur spécial pour enquêter sur les liens entre Trump et la Russie

Donald Trump parviendra-t-il à enrayer la machine judiciaire ? La justice américaine a ainsi décidé de nommer un procureur spécial pour enquêter les sur les éventuelles collusions entre l'équipe de campagne du président américain et la Russie, lors de la dernière élection. Cette annonce survient au lendemain d'une révélation du New York Times, qui affirmait que Trump avait réclamé au FBI de "laisser tomber" l'enquête qui le visait. C'est donc  Robert Mueller, ex-patron du FBI, qui sera chargé de mener à bien les investigations.

"Comme je l'ai dit à de nombreuses reprises, une enquête complète confirmera ce que nous savons déjà: il n'y a eu aucune collusion entre mon équipe de campagne et une entité étrangère" a répondu Donald Trump dans un communiqué.

La nomination d'un procureur spécial est très rare aux Etats-Unis car il dispose d'une indépendance élargie et d'une marge de manoeuvre bien supérieure à un simple procureur ou au patron du FBI, mis à la porte la semaine dernière par Donald Trump. Parmi les précédents, on peut citer Kenneth Starr qui enquêta sur l'affaire Lewinsky ou encore Archibald Cox, chargé du Watergate.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Mario - 18/05/2017 - 09:59 - Signaler un abus la justice , les médias et la

    la justice , les médias et la bien pensance contre Trump . lls finiront par avoir sa peau.... Voilà comment fonctionne notre démocratie des 2 cotés de l'Atlantique.

  • Par vangog - 18/05/2017 - 10:04 - Signaler un abus Les gauchistes ne s'avouent jamais vaincus!

    Lorsqu'ils perdent des élections démocratiques, après avoir bien manipulé les électeurs avec medias et juges roses, alors ils contestent dans la rue...si ça ne "marche pas", alors ils mettent en oeuvre leur Justice du mur des cons...ça fera pschitt, comme le reste de leurs politiques! Il faut dire qu'ils dépensent plus d'énergie (et de doux de Soros-Clinton) à démonter leurs adversaires qu'à peaufiner leurs projets...

  • Par hermet - 18/05/2017 - 10:37 - Signaler un abus Non

    Vangog tu te trompes leur projet il le "peaufine" plutôt bien puis qu'ils sont aux pouvoir depuis prés de 30 ans des 2 cotés de l'atlantique sans que personne ne s'en émeuve trop, seul les britanniques semblent se réveiller avec T. May et pour les américains le problème c'est que Trump ne parait pas à la hauteur de ses adversaires mais peut être que je me trompe...et la tâches est très rude même un Chrurchill s'y casserai probablement les dents, redonner le pouvoir aux peuples est devenu très complexe de nos jours.

  • Par vangog - 18/05/2017 - 12:56 - Signaler un abus @hemet entièrement d'accord! Les "pouvoirs",

    qu'ils soient "pour" ou "contre", ont été grignotés laborieusement par les gauchistes, durant ces trente dernières années. Ne reste plus au peuple que deux voies pour reconquérir ce pouvoir usurpé par cette noblesse bobo-gauchiste: la révolte ou la reconquête par un regrignotage lent et patient... Mon caractère pacifique me porte naturellement vers la seconde voie, mais les gauchistes font tout pour que ça soit la première qui survienne, avec son cortège de souffrance et de violence...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€