Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : Hillary Clinton remporte la Caroline du Sud, échange de bassesses entre Trump et Rubio

La prochaine présidentielle se dessine comme un duel entre Hillary Clinton et Donald Trump.

Campagne américaine

Publié le
Etats-Unis : Hillary Clinton remporte la Caroline du Sud, échange de bassesses entre Trump et Rubio

Chez les Démocrates, comme les chez les Républicains, l'investiture est loin d'être jouée. Mais si Donald Trump tient la corde depuis le début de la campagne des conservateurs, Hillary Clinton commence à peine à distancer son adversaire collant, Bernie Sanders. L'ex-Secrétaire d'Etat a ainsi remporté une large victoire en Caroline du Sud, avec 73% des voix dans un Etat où les afro-américains sont les électeurs clés pour les Démocrates. Pour le moment, gros avantage pour Clinton mais Sanders est loin d'avoir dit son dernier mort et promet que la course "n'est pas finie".

Le 1er mars prochain, le Super Tuesday où 12 Etats vont voter, s'annonce déterminant.

Côté Républicain, le débat est toujours aussi virulent entre les candidats et sombre souvent dans les attaques de personne. Dernière opposition entre le favori Donald Trump et le challenger Marco Rubio : le physique. Trump a ainsi ironisé sur son rival qui se faisait remaquiller pendant les débats avant de se faire vertement répondre par meeting interposé. "Le type qui a le pire bronzage artificiel d'Amérique m'attaque pour mon maquillage" a lancé Rubio. Riposte de Trump qui s'en est pris au physique de Rubio, critiquant "les plus grandes oreilles qu'il n'avait jamais vu."

Depuis quelques jours, Marco Rubio, critiqué pour sa froideur a décidé de lâcher ses coups, à la manière de Donald Trump. Des petites attaques qui font les choux gras des médias aux Etats-Unis. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberte5 - 28/02/2016 - 19:17 - Signaler un abus La campagne Anti D. Trump relève de la folie....

    Comparer D. TRUMP à Hitler, Mussolini relève d'une pathologie grave proche de la folie. Cela montre le désarroi des candidats démocrates et républicains.La peur panique qui les gagne est le reflet de leur incompréhension des problèmes, des questions qui agitent les Américains.L’establishment déconnecté du peuple est perdu face à D Trump, face à ses prise de positions. Les médias ne sont pas à l'aise de voir que le politiquement correct qu'ils défendent puisse être remis en cause.Il incarne un patriotisme économique, politique et culturel porteur d’entorses au libre échange et d’un non interventionnisme qui n’est pas isolationniste.Tout en parlant de baisses d’impôts pour les entreprises et les classes moyennes aujourd’hui laminées, il parle de hausses d’impôts pour ceux qui se sont enrichis par la finance, qui font précisément partie de l’establishment républicain. Le divorce est consommé entre le peuple et les élites. Je pense que le peuple va gagner pour le bien des USA et du monde.

  • Par Liberte5 - 28/02/2016 - 19:37 - Signaler un abus Suite pour campagne D. Trump

    Chris Christie, gouverneur du New Jersey et récent candidat à la présidentielle, lui accorde avec force son appui officiel. Christie, catholique et républicain modéré, apporte ainsi la preuve que certaines personnalités respectées de l’establishment peuvent se rallier à la candidature de l’inspirateur. Il peut y avoir un ticket Trump-Christie. Lire aussi le commentaire de Newt Gingrich, ancien Speaker (président de la Chambre des représentants) et poids lourd républicain, qui conseille à l’establishment de maintenant se regrouper sur Trump et de le soutenir. Voilà pour être précis sur ce qui bouge , je pense que mardi prochain D. Trump va franchir une étape décisive dans son parcours pour être le représentant des Républicains à l'élection présidentielle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€