Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Retour sur l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

"Nous allons faire de notre mieux pour organiser une future transition", "en douceur", car "cela a toujours été une caractéristique de notre démocratie", a déclaré le président américain, au lendemain de la victoire de Donald Trump.

Transition

Publié le - Mis à jour le 15 Novembre 2016
Retour sur l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

Énorme défaite. Pour Hillary Clinton. Pour les sondeurs. Pour de nombreux commentateurs. Pour tout un establishment politico-économique. Donald Trump a fait mentir tous les pronostics, tous les conseils. Le "Mur démocrate" s'est effondré.  Crédit TIMOTHY A. CLARY / AFP

>>>> À lire aussi : Surpris par l'élection de Trump ? Si vous aviez lu ces articles sur Atlantico, vous l'auriez été beaucoup moins...

  • C'est officiel : Donald Trump est élu 45ème président des États-Unis. 

  • Hillary Clinton l'a appelé pour concéder sa défaite. Il a remporté les états-clés un par un : la Floride, l'Ohio, la Caroline du Nord, la Géorgie, l'Iowa, le Wisconsin, contre toutes attentes. Decision Desk, l'institut de prédiction le plus fiable, l'a donné président en premier, avec des victoires en Arizona et en Pennsylvanie. 

  • Barack Obama s'est exprimé ce mercredi peu avant 18:30 (heure française) après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine : "Nous allons faire de notre mieux pour organiser une future transition", "en douceur", car "cela a toujours été une caractéristique de notre démocratie" a-t-il assuré. 

Saluant la pugnacité d'Hillary Clinton, le président américain a déclaré : "Je suis incroyablement fier de ce qu'elle a fait, elle a dédié sa vie au service du pays, elle a fait un boulot formidable en tant que sénatrice et secrétaire d'État.

C'était la première fois qu'une femme était candidate à la présidence des États-Unis. C'est un message envoyé à nos filles ; toutes peuvent réussir".

  • Hillary Clinton s'est enfin exprimée après sa défaite. Elle a remercié tous les membres de sa campagne, de même que ses proches et a déclaré, non sans émotion : "des millions d'Américains sont déçus".

  • Angela Merkel a félicité Donald Trump lors d'une courte intervention, rappelant que "le vote du peuple américain a une signification au-delà des États-Unis".

  • Dans son premier discours de président-élu, Donald Trump s'est posé en rassembleur. Il a félicité son adversaire et a loué son bilan de service de l'État. Il a mis en avant son projet de relance de l'économie par les infrastructures. "Je promets d'être le président de tous les américains", a-t-il notamment déclaré. "Nous allons embarquer dans un projet de croissance et de renouveau national. [...] Nous allons doubler la croissance et nous aurons l'économie la plus forte au monde. [...] Nous deviendrons amis avec chaque pays qui voudra être ami avec nous."

  • Le Congrès reste aux aux mains des Républicains. 

  • Il semble probable qu'Hillary Clinton remporte le scrutin en termes de votes, même si elle ne remporte pas le Collège électoral.

  • Les réactions ont fusé de la classe politique française.

  • François Hollande promet une relation "sans concessions et en toute indépendance" avec la nouvelle administration américaine. Pour lui, ce résultat "exige plus que jamais que la France soit forte et prenne toutes ses responsabilités à travers le monde."

  • Nicolas Sarkozy voit dans cette victoire un rejet de la "pensée unique" alors qu'Alain Juppé avertit contre "les risques que la démagogie et l’extrémisme font courir à la démocratie". 

  • Marine Le Pen félicite déjà Donald Trump. François Hollande n'aurait prévu de lettre de félicitations que pour Hilary Clinton.

  • Vladimir Poutine a félicité Donald Trump pour son élection, et a "exprimé l'espoir que des efforts communs puissent sortir les relations russo-américaines de leur crise actuelle", selon le média public Russia Today. Donald Trump avait déjà exprimé son admiration pour la "force" du président russe et espéré un rapprochement entre les deux pays. 

  • Le cardinal Parolin, responsable des relations étrangères du Vatican, a félicité Donald Trump : "Nous souhaitons que son mandat soit fécond. Nous l'assurons de nos prières."

  • Interviewé sur France 2, Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, déclare, circonspect :  "Les Etats-unis sont nos alliés. Nous voulons continuer à travailler avec les Etats-Unis", rajoutant que "beaucoup de questions" se posent maintenant sur la politique étrangère américaine.

  • Réaction de François Bayrou sur Facebook : "partout sur la planète les peuples refusent l’ordre établi d’où ils se sentent rejetés. Mais le changement qu’ils cherchent, ils croient le trouver au travers des excès, des caricatures, des retours en arrière et des rejets. Et c’est là qu’est le danger."

  • Pendant ce temps-là, les marchés financiers américains dégringolent, tout comme le peso mexicain.

 

A LIRE AUSSI : Surpris par l'élection de Trump ? Si vous aviez lu ces articles sur Atlantico, vous l'auriez été beaucoup moins...

 

Cet article est fréquemment mis à jour . . .

(Via Decision Desk)

Énorme défaite. Pour Hillary Clinton. Pour les sondeurs. Pour de nombreux commentateurs. Pour tout un establishment politico-économique. Donald Trump a fait mentir tous les pronostics, tous les conseils. Le "Mur démocrate" s'est effondré. 

Le Congrès devrait également rester aux républicains, avec une fine majorité à la Chambre des représentants comme au Sénat.

L'histoire, à ce stade, semble simple : Hillary a fait moins bien que prévu avec des groupes-clés, et Trump mieux que prévu avec d'autres groupes-clés. Notamment, Hillary Clinton a fait moins bien avec les minorités. Elle n'a remporté "que" 88% des afro-américains, contre 93% pour Obama en 2012 ; 65% des Latinos, contre 71% pour Obama. Trump, a contrario, a eu de bons scores avec les femmes, malgré ses propos misogynes et l'identité d'Hillary Clinton. Et le graphique ci-dessous du New York Times montre à quel point les blancs sans diplôme universitaire, sa base électorale, a plongé dans son camp.

Voici la une du magazine New York, de gauche, qui montre bien le consensus des élites à la veille de cette élection tremblement-de-terre :

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 09/11/2016 - 06:04 - Signaler un abus Coup de trompe !

    La noix d'honneur à notre Minable en chef qui a cru devoir souhaiter publiquement la victoire de La LGBT Hillary... quel poids risque de peser la voix de La France dans le prochain dialogue avec les USA ?

  • Par Deudeuche - 09/11/2016 - 06:11 - Signaler un abus @berefan

    On attend avril 2017. En attendant il n'y plus de voix.

  • Par Ganesha - 09/11/2016 - 06:34 - Signaler un abus Les américains ont osé !

    À priori, divine surprise ! Qui devrait réjouir les 3/4 de lecteurs d'Atlantico qui sont partisans de Donald Trump. Excellente nouvelle pour Marine Le Pen : oui, certains peuples ont le courage de balayer la pourriture qui les mène au désastre depuis des décennies. Prudence toutefois : la présidentielle française se déroulera alors que Trump sera au pouvoir depuis six mois. Quels seront ses premiers résultats ? Au point de vue personnalité, Donald Trump fait fortement penser à Jean-Marie Le Pen : mêmes dérapages verbaux… mais contrairement aux français en Mai 2002, les américains ont osé !

  • Par toupoilu - 09/11/2016 - 06:42 - Signaler un abus Je ne sais pas si Trump sera un bon president pour nous,

    mais comme l’écrivait Michael Moore, cet énorme "fuck you" fait du bien. A nous maintenant.

  • Par vangog - 09/11/2016 - 07:31 - Signaler un abus Trumpissime!

    Si la technostructure se trumpe souvent, le peuple, lui, ne se trumpe jamais! Et le peuple américain a senti arriver cette dictature des lobbies et des minorités ethniques et sexuelles, incarnées par Hillarious...par son vote en faveur des grands électeurs de Trump, le peuple américain prouve qu'il est en phase avec la globalisation, refusant la dilution immigrationniste promise par les élites bruyantes Washingtoniennes. La réconciliation et le dialogue constructif avec les russes et les Syriens loyalistes s'effectuera rapidement, donnant un nouvel elan à la paix mondiale, qui était gravement menacée par les droidelhommistes gauchistes...espérons que le peuple français soit aussi moderne, dans ses votes futurs, que le peuple américain.

  • Par Beredan - 09/11/2016 - 07:48 - Signaler un abus Honte à C dans l'air

    Et ses larbins clintonesques qui nous ont abreuvés de leurs analyses partiales et moisies : une mention particulière de servilité et de politiquement correct à Nicole Bacharan et François Clemenceau

  • Par Ajar - 09/11/2016 - 08:17 - Signaler un abus Bravo America

    Quelle leçon espérons que cela arrive vite chez nous.

  • Par Lafayette 68 - 09/11/2016 - 08:24 - Signaler un abus c dans l'air et autres médias télévisuels

    à part André Kaspi , une bande de rigolos avec Barbier et Calvi comme généraux en chef

  • Par Septentrionale - 09/11/2016 - 08:49 - Signaler un abus Du Réel ( dans Un village français )

    " Les mauvais en font du journalisme, les bons de l'Histoire et les génies du théâtre. "

  • Par tubixray - 09/11/2016 - 08:50 - Signaler un abus Les médias l'avaient prédit

    Le Brexit impossible, Trump impossible ... Belle leçon de défiance vis à vis des médias en général et ceux français en particulier ..... Merci AFP, France Télévision, France Radio qui croient que le socialisme est le phare de l'humanité et ne tolèrent aucune autre opinion.

  • Par 2bout - 09/11/2016 - 08:53 - Signaler un abus La défaite de lobbyistes

    Sans éthique dans les médias, on peut être certain que les français suivront un jour ce même chemin.

  • Par Anouman - 09/11/2016 - 09:11 - Signaler un abus Trump

    L'électeur américain s'est réveillé et a évité le pire. Chez nous il reste encore six mois à la belle au bois dormant. Pas certain que ce soit assez long.

  • Par Deudeuche - 09/11/2016 - 09:12 - Signaler un abus Hollywood Houhou t'es ouuuu?

    Ce n'est pas charitable, mais rien qu'à deviner les têtes farcies de la bien pensence frico-culturo-mediatique-arc-en-ciel, je souri.

  • Par cloette - 09/11/2016 - 09:20 - Signaler un abus L'arme fatale

    Le bulletin de vote ! Bravo au peuple américain qui a su résister au rouleau compresseur !

  • Par Wortstein - 09/11/2016 - 09:41 - Signaler un abus Gueule de bois sévère chez les peuplophobes

    et tous les parasitophiles auto proclamés. Les politiques ont intérêt à bien s'interroger sur les alliances licites et tacites qu'ils comptent prendre avec certaines minorités haineuses des français de souche pour les prochaines élections.....

  • Par odelaf - 09/11/2016 - 09:55 - Signaler un abus Claque

    Une belle claque dans la G.aux journalistes bobogocho !!!! Même si ce n'est peu être pas le meilleur,

  • Par assougoudrel - 09/11/2016 - 09:55 - Signaler un abus De 3h00 à 7h00 du matin, j'ai

    suivi les élections américaines sur Eur1. Honte à eux. Sur le plateau ou au téléphone, on a entendu des amis et pro Clinton, sans jamais entendre un pro Trump. Ils ont choisi des gens qui pensent comme eux. A leurs yeux, Trump plongera le pays et le monde au fond du trou. C'était un incapable dénué de toute intelligence. Il a eu droit à toutes sortes de propos injurieux (ils parlent exactement comme nos bien-pensants). Un écrivain (Kennedy) a dit que ce sont les populaires et les prolétaires qui ont voté pour lui et que GW Bush, comparé à lui est Chateaubriand. Ils ont fait le rapprochement avec le FN et MLP.... Hier, j'avais écrit que je rigolerais en voyant la tête de nos journalistes et autres pro Hillary, j'ai fêté ça en buvant un bon coup de cidre bien frais. Un autre gagnant est Poutine et les couillons sont nos chers dirigeants français et européens, car la dynastie Clinton-Obama est éliminée en même temps que les faiseurs de guerres préventives, mais loin de chez eux, car Trump a bien dit lors de sa campagne que si les états européens ne constituent pas une armée, les USA quitteraient l'OTAN.

  • Par edac44 - 09/11/2016 - 09:58 - Signaler un abus C dans l'air, C dans le cul, non ???

    C dans l'air, C dans le cul, non ??? même pas honte, hein !... Donc, les USA se sont payés un président noir laxiste soumis à la finance américaine et cela pendant 8 ans. Se payer ensuite une Clinton, expert connu et reconnu en corruption tous azimuts, l'Amérique a finalement dit non. Pas sûr néanmoins que ce nouveau clown à la maison blanche soit le nouveau messie des espoirs déçus.

  • Par SOMUA - 09/11/2016 - 09:59 - Signaler un abus maintenant tout commence

    je serai curieux de voir à quel point Trump va réellement appliquer son programme maintenant qu'il se pose en rassembleur. les électeurs de Trump risquent encore d'être cocus.

  • Par clint - 09/11/2016 - 10:04 - Signaler un abus Trump est un homme d'affaire : ses mesures seront économiques !

    C'est ce qui nous manque en France ! Il y en a un qui doit bien rire : Sarkozy le "déjà-battu" pour les media et la bien pensance ! Juppé devrait se méfier ! J'espère que Trump favorisera l'émigration des peuples occidentaux qui ont fait l'Amérique et arrêtera la "gangrène" de certains autres pour que les US restent eux-mêmes !

  • Par assougoudrel - 09/11/2016 - 10:13 - Signaler un abus Il ne faut pas oublié que

    et le Sénat et le Congrès sont à majorité Républicains et que Trump pourra gouverner assez tranquillement. Hillary Clinton, en quatre ans n'aurait rien pu faire dans ce cas, absolument rien. Quand à ceux qui disent que c'est un clown, le buzz est fini, on verra un tout autre homme. Je n'ai jamais vu un clown milliardaire, ce qui déplait tant à nos gauchos.

  • Par lasenorita - 09/11/2016 - 10:15 - Signaler un abus C'était à prévoir!

    Partout, dans le monde, les ''classes moyennes'' en ont marre de ''la gauche''. .En France, nos politicards ne savent que répéter ''il faut faire obstacle au F.N.'' sans chercher à éviter un nouveau 21 avril 2002 où Jospin a été éliminé à cause de Le Pen...voir https://www.youtube.com/watch?v=I89luXG2pck et https://www.youtube.com/watch?v=5PVDYCpcoQ0 et https://www.youtube.com/watch?v=KeYJp4IrG7s mais nos énarques ne voient RIEN... ils ne pensent qu'à être élus au lieu de songer à la sécurité des Français, etc...etc...

  • Par 2bout - 09/11/2016 - 10:15 - Signaler un abus ... les faiseurs de guerres préventives

    Le risque semblait réel, mais quelle caution va donner maintenant Trump au complexe militaro-industriel ?

  • Par Borgowrio - 09/11/2016 - 10:21 - Signaler un abus Le changement ... C'est ... ETC

    Ouf , ne plus voir le sourire de crocodile des Clinton . Et que la vieille Madona ne pollue plus nos écrans

  • Par joke ka - 09/11/2016 - 10:22 - Signaler un abus Coup de pied dans la

    Coup de pied dans la fourmilière ! la caste bien pensante médias-people- politiques s'est trompée..elle a cru qu'elle pourrait influencer le peuple par des "jeux" et des spectacles de bobos privilégiés de Hollywood ,la propagande des médias gauchistes et le fric de la finance douteuse newyorkaise et la tricherie (machine à voter de Soros)les pétrodollars des monarchies du Golfe...les lobbys ont financé à outrance la campagne des Clinton que tout le monde sait corrompus ..j'ignore si Trump sera à la hauteur mais avouons que c'est déjà une belle victoire du peuple ,ce pied de nez à une caste qui se croyait indéboulonnable

  • Par cloette - 09/11/2016 - 10:22 - Signaler un abus Les clientèles

    Celle de Clinton était les très riches et les très pauvres , celle de Trump était la classe moyenne . . Et pour cette dernière l'argent se gagne concrètement , en travaillant . Les très riches s'enrichissent "autrement "et les très pauvres rêvent de ressembler aux très riches . Voilà pourquoi Trump a été choisi , son argent c'est du concret ! ( bon , il y a d'autres explications : . Ils en avaient ras le bol !

  • Par cloette - 09/11/2016 - 10:25 - Signaler un abus @2bout

    Bonne remarque, c'est la première industrie du pays !

  • Par joke ka - 09/11/2016 - 10:31 - Signaler un abus Trump

    Il a fait un beau discours ...mieux que ne l'aurait fait la Clinton...j'ai retenu qu'il allait aider les vétérans ces "oubliés" de l'Amérique qui ont souffert dans leur chair pour le pays (j'ai un membre de ma famille) et qui étaient méprisés de la caste parasite en place qui préférait investir en faveur des artistes de Hollywood mais ont supprimé des soins pour ces pauvres jeunes soldats blessés ,amputés, de retour d'Afghanistan et d'Irak

  • Par assougoudrel - 09/11/2016 - 10:33 - Signaler un abus ...Les faiseurs de guerres préventives

    Il y a encore plein de choses à faire en Syrie et en Irak et ça peut durer encore longtemps, car l'EI est installé dans les villes et sont en position de défense. L’industrie de l'armement trouvera en partie son compte. Sinon, comme la région est instable, les pays du Golfe seront bien obligés d'acheter des armes aux américains, Trump ou pas, car ils ont besoin d'un allier fort, ce qui n'est pas le cas des européens. De plus, en cas de mobilisation, l'armement est constamment renouvelé, de la simple cartouche au missile nucléaire. Sous prétexte de vendre des armes, doit-on déclencher des guerres? Le citoyen américain ne l'accepterait pas.

  • Par vangog - 09/11/2016 - 10:35 - Signaler un abus Le complexe militaro-industriel va lécher les baskets de

    Trump, comme il léchait les babouches d'Hillarious. Et l'establishment Washingtonien dit "le cartel" va se prosterner, de peur de se prendre le mur des lamentations en pleine tronche...

  • Par adroitetoutemaintenant - 09/11/2016 - 10:44 - Signaler un abus C comme Clinton Criminelle Corrompue

    Le peuple américain a rejeté sa première racaille. D’autres vont suivre avec le débarras de Barak Hussein Obama. Trump va pouvoir commencer très fort en supprimant tous les « executives orders » d’Obama par simples décrets. Ensuite il va diminuer les taxes sur les entreprises et stopper les régulations Dodd-Frank pour faire redémarrer l’économie américaine, ce qui aura un effet positif sur l’économie européenne, enfin sur celle qui n’est pas ruinée par ses dirigeants à la hollandouille. Ma nuit sur Fox News a été parfaite !

  • Par zouk - 09/11/2016 - 10:48 - Signaler un abus Trump

    Après ses multiples provocations et outrances, sa première déclaration est signe qu'il semble comprendre l'importance de sa fonction. Qu'en sortira-t-il? Se laissera-t-il à nouveau emporter par son impulsivité, pour le Commandant en Chef des Forces Armées américaines, ce serait inquiétant

  • Par adroitetoutemaintenant - 09/11/2016 - 11:06 - Signaler un abus C’est la revanche des sans-dents (deplorables de la mère Clinton

    Revanche sur les sondages bidons, les bobos et les élites, les merdias de gauche, et les richards d’Hollywood et du business à la Beyonce et autres Lady Gaga. Et je préfère de loin un Commandant en Chef genre Trump que dans celles d’un muzz à moitié noir.

  • Par henir33 - 09/11/2016 - 11:15 - Signaler un abus remember

    que n'avait on pas bavé lors de l'élection de Ronald Reagan, qualifié d'acteur de seconde zone par nos merdias bien pensants, et celui-ci s'est révélé le meilleur président depuis ... Eisenhower, il, a redressé une Amérique à la dérive depuis la guerre du Vietnam menée par des démocrates et mis à terre l'URSS et le camp communiste. Espérons que Trump, qui, comme chef d'entreprise est pragmatique (et non corrompu et conspirateur comme le clan Clinton) se révélera également un bon Président. Ses éventuels dérapages seront contrôlés par un Congrès républicain

  • Par rodmcban - 09/11/2016 - 11:31 - Signaler un abus Yeeaaah

    Excellente nouvelle pour tous les mouvements patriotiques en Europe et en Occident. Une bonne grosse baffe à l'establishment et au système qui la protège. Prémonitoire d'autres victoires populaires.

  • Par kronfi - 09/11/2016 - 11:34 - Signaler un abus comme disait michael Moore.. fuck le systeme....

    système qui non seulement a fait faillite, medias, sondeurs, "experts" et autres menteurs, qui nous ont vendu la soupe médiatique pendant tant d’années.. fuck l'OTAN, Fuck le TAFTA, fuck la guerre plus que froide avec la Russie, et pour tout dire Fuck ce gouvernement français, son ambassadeur aux USA ce matin, ( scandaleux), sans parler de inénarrable Ayrault aussi ce matin.. et le caniche qui nous sert de president, ayant prévu comme a son habitude avec son flair de labrador et VOULU , l'election de Clinton. Un bon point aux marches qui une fois la surprise passée, ne se sont pas démontes, le brexit ayant passe par la.... une victoire ne gagne pas une guerre, mais ca y contribue...

  • Par rodmcban - 09/11/2016 - 11:41 - Signaler un abus Yeeaaah

    Excellente nouvelle pour tous les mouvements patriotiques en Europe et en Occident. Une bonne grosse baffe à l'establishment et au système qui la protège. Prémonitoire d'autres victoires populaires.

  • Par 2bout - 09/11/2016 - 11:47 - Signaler un abus Fini, peut-être, ...

    les éditocrates en kaki, et les dirigeants à la ramasse ...

  • Par gerint - 09/11/2016 - 11:51 - Signaler un abus Clinton est la corruption faite femme

    Pas étonnant qu'elle soit rejetée. Et belliciste, affichant un féminisme du genre agressif et donc repoussant,.Elle se répand en mails inadmissibles. Elle a ce qu'elle mérite

  • Par Carlsag - 09/11/2016 - 11:57 - Signaler un abus abc

    Je suis très heureux pour la CLAQUE MEMORABLE infligée à tout ces cons qui ont cru qu'ils pouvaient insulter délibéremment un candidat à la présidence d'un pays souverain comme les USA en oubliant au passage qu'ils n'avaient aucune légitimité pour le faire puisque pas citoyens de ce pays Après le Bréxit , Trump président des USA , putain qu'est ce que c'est BON

  • Par gerint - 09/11/2016 - 12:01 - Signaler un abus Les Americains ont du se souvenir

    de l'alerte de Dwight Eisonhower sur le complexe militaro-industriel

  • Par toupoilu - 09/11/2016 - 12:43 - Signaler un abus Bréxit puis Trump,

    Et un, et deux, et...... :D

  • Par D'AMATO - 09/11/2016 - 14:36 - Signaler un abus Pauvre........

    ......HOLLANDE-en-FRANCE.......c'est le résumé de l'hypocrisie Française ..... RAUSS au plus vite d'autant que la légitimité de ce pantin est inexistante. Il a abusé tout le monde et en particulier le peuple.... On ne sait pas ce que TRUMP va faire, mais on sait qu'il le fera....et c'est beaucoup mieux que les AVANCÉES sociales et maritales de nos indigents socialistes illégitimes. Les gouvernements gouvernent par le peuple et pour le peuple.....et jamais aurement. Vive TRUMP.....vive la raison....vive l'écologie morale . OUI ! TRUMP PRESIDENT c'est très très bon....

  • Par jurgio - 09/11/2016 - 14:41 - Signaler un abus Une jospinade comme on aimerait en voir plus souvent !

    Et ce qui fâche le plus les losers américains est de voir Trump sans triomphalisme, alors que la petite peste de l'Amérique avait prévu de grandioses feux d'artifices. De toute façon c'était une future loser qui avait été réclamée avec espoir par un loser de chez nous, ayant déjà dépassé sa conservation avant sa date de péremption.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€