Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

États-Unis : deux blessés après une fusillade dans un lycée du Maryland

Le tireur, un lycéen, est mort après un échange de coups de feu avec un agent de sécurité, selon les autorités.

Coups de feu

Publié le
États-Unis : deux blessés après une fusillade dans un lycée du Maryland

Ce mardi matin, un lycéen, muni d'une arme de poing, a ouvert le feu dans un lycée de Great Mills dans le Maryland, près de Washington. L'établissement scolaire a donc été mis en confinement. Le jeune homme a fait deux blessés avant de décéder après un échange de coups de feu avec un agent de sécurité, selon Tim Cameron, le shérif du comté de St Mary's.

Les parents avaient alerté un média local de menaces de fusillade

La première victime, une jeune femme, était dans un "état critique" ce matin.

Son camarade était, lui, dans un "état stable", a précisé le shérif lors d'une conférence de presse, ajoutant que l'agent de sécurité est indemne. Le shérif a également précisé qu'une enquête devrait déterminer si l'auteur de la fusillade était mort sous les balles de l'agent de sécurité. En effet, le jeune homme, grièvement blessé, est décédé à l'hôpital où il avait été transporté, a précisé le shérif. 

>>> À lire aussi : Armes à Feu : et si Trump était celui qui faisait (enfin) bouger les lignes après des décennies de blocage 

Les élèves de ce lycée, qui en compte environ 1.600, ont été évacués en bus vers un autre établissement scolaire pour y être récupérés par leurs parents. Des agents du Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) devaient aider les enquêteurs. Le mois dernier, des parents d'élèves de ce lycée avaient alerté un média local The Bay Net de menaces de fusillade circulant sur Snapchat.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 20/03/2018 - 23:05 - Signaler un abus Ce n’est pas la première fois que snapchat, Facebook, Twitter...

    préviennent de crimes pour ceux qui auraient le courage d'enquêter par anticipation. Tout est écrit, pour qui sait lire...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€