Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Etats-Unis décident de supprimer le principe de neutralité du net

Cette décision de la Commission fédérale de réglementation des communications (FCC) pourrait entrainer un internet "à deux vitesses."

Fini !

Publié le
Les Etats-Unis décident de supprimer le principe de neutralité du net

Redouté par beaucoup d'observateurs, les Etats-Unis ont mis un terme à l'existence du principe de neutralité du net, qu'elle avait pourtant instaurée en février 2015. Mais sous l'impulsion de Donald Trump, la FCC est finalement revenue sur sa position laissant craindre l'apparition d'un internet "à deux vitesses" aux Etats-Unis.

Concrètement, ce principe acte que le fait que toutes les données doivent être traitées de la même façon. Au contraire, sa disparition permet aux opérateurs de moduler à leur convenance les débits.

Ils peuvent, par exemple, ralentir l'accès à certains sites pour en favoriser d'autres. Ainsi, des entreprises pourront réclamer, moyennant finance, un bon débit sur leur site.

En Europe, cette décision ne devrait pas voir de conséquences immédiates puisque le principe de neutralité du net est inscrit dans le droit communautaire depuis 2016. "Cela n’aura pas d’impact direct en Europe. C’est complètement indépendant et étanche" assure au Monde, Sébastien Soriano, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). "Il peut y avoir des impacts indirects : on peut s’attendre à ce que cette décision alimente le discours des opérateurs télécoms européens et français en faveur de la suppression de cette législation."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 14/12/2017 - 22:23 - Signaler un abus La "neutralité" n'a rien à voir là-dedans

    Il s'agit de faire payer en fonction de la consommation (c'est logique) comme pour l'Internet mobile. Il n'y a pas deux vitesses: il y en a autant que de forfaits liés aux pratiques des utilisateurs. Moi qui suis un faible consommateur, je suis pour, mais visiblement, l'idéologie s'insère dans un sujet purement commercial.

  • Par vangog - 15/12/2017 - 01:13 - Signaler un abus Donald applique son programme de dereglementation..

    et il a raison! Cette loi gauchiste signifiait une contrainte supplémentaire pour un principe égalitariste débile... »obliger un opérateur à la neutralité! » Typiquement neo-marxiste!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€