Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : bataille entre Obama et les Républicains autour de la succession d'un juge de la Cour suprême

La mort d'un influent juge conservateur de la Cour suprême des États-Unis va permettre à Barack Obama de nommer son successeur avant de quitter la Maison-Blanche, en brisant l'équilibre politique de l'institution.

Passe d'armes

Publié le - Mis à jour le 15 Février 2016
Etats-Unis : bataille entre Obama et les Républicains autour de la succession d'un juge de la Cour suprême

Antonin Scalia, 79 ans, a été retrouvé mort hier matin dans une résidence privée située dans le secteur du parc national de Big Bend, au Texas, où il se trouvait pour une expédition de chasse. Ce juge conservateur, catholique traditionaliste, nommé à la Cour suprême des Etats-Unis, en 1986, était opposé à l’avortement et partisan de la peine de mort.

Le président américain détient le pouvoir de nommer un juge de la Cour suprême.

Or, sa mort intervient moins d'un an du départ de Barack Obama le 20 janvier 2017. Et, surtout, la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis (composée de neuf sages nommés à vie) penche actuellement en faveur des conservateurs (cinq juges contre quatre considérés comme progressistes). Si le président Obama réussit à faire nommer un juge plus libéral, la balance du pouvoir passerait du côté libéral.

Dans son allocution solennelle depuis son lieu de résidence en Californie, le président des Etats-Unis s’est engagé à "remplir (ses) responsabilités constitutionnelles" pour désigner un successeur au juge Scalia.

Mais sa nomination doit être confirmée par le Comité judiciaire du Sénat, puis par le Sénat, actuellement contrôlé par les républicains. Lors d’un débat télévisé samedi soir, tous les candidats à l’investiture républicaine en vue de la présidentielle de novembre ont appelé le Sénat à bloquer toute nomination par Barack Obama d’un nouveau juge à la Cour suprême.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell estime qu’il doit revenir au prochain locataire de la Maison Blanche de désigner un remplaçant. Au contraire, son opposant au Sénat, le démocrate Harry Reid, a réclamé une nomination "tout de suite". Ce serait "sans précédent dans l’histoire récente de la Cour suprême d’avoir un siège vacant pendant un an", a insisté l’élu.

L’ex-Première dame et candidate démocrate à la présidentielle, Hillary Clinton, a accusé de son côté les républicains de "déshonorer la Constitution".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 14/02/2016 - 21:20 - Signaler un abus Une très grande perte

    ....pour les Constitutionnalistes et les Républicains . L' offensive d' Obama avant même l' inhumation de ce Juge est révélatrice .

  • Par Liberte5 - 14/02/2016 - 21:52 - Signaler un abus Obama en bon socialiste .......

    usera de sa capacité de nuisance jusqu'à la fin de ses désastreux mandats.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€