Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etat d'urgence : cinq plaintes déposées contre Bernard Cazeneuve pour des assignations à résidence

Les cinq individus concernés avaient déposé un recours devant la justice administrative, mais leur assignation à résidence avait été levée avant que leur démarche ne puisse aboutir.

Mesure d'exception

Publié le
Etat d'urgence : cinq plaintes déposées contre Bernard Cazeneuve pour des assignations à résidence

Ces personnes avaient été assignées à résidence pour des "éléments extrêmement flous", estime leur avocat.  Crédit REUTERS/Philippe Wojazer

Cinq personnes anciennement assignées à résidence, soutenues dans leur démarche par la Ligue des droits de l'Homme (LDH), ont porté plainte ce jeudi contre Bernard Cazeneuve. Dans le cadre de l'état d'urgence instauré depuis les attentats de Paris, les cinq plaignants avaient été assignés à résidence pour des faits de radicalisation religieuse, de possession d'armes, et pour "d'autres éléments extrêmement flous", selon leur avocat. 

Si leurs assignations ont été levées, ils ont décidé de porter plainte pour les motifs "d'atteinte à la liberté individuelle", "abstention volontaire de mettre fin à une privation illégale de liberté", et pour des faits de discrimination, explique le journal Le Monde. 

Les cinq individus concernés avaient déposé un recours devant la justice administrative, mais leur assignation à résidence avait été levée avant que leur démarche ne puisse aboutir.

Selon l'avocat Arié Halimi, "cela montre bien que l'autorité publique avait connaissance de la fausseté des éléments qui ont constitué l'assignation à résidence". Au micro de France Info, l'avocat a décrit "des personnes comme vous et moi, qui n'avaient rien à voir avec ce qu'on leur reproche". "Cela a détruit leur vie", ajoute-t-il. Sur un total de 400 assignations décidées depuis les attentats de Paris, environ 50 ont été levées.

>>>> à lire aussi : Etat d'urgence et déchéance de nationalité : pourquoi les sondages favorables d'aujourd'hui dissimulent un redoutable piège politique en différé

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 25/02/2016 - 22:22 - Signaler un abus La LDH, en pleine collaboration...

    Ces collabos de l'islamisme seront jugés par les patriotes, lorsque le Front National aura libéré la France du gauchisme.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€