Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 01 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Etat islamique prévient que les attentats à Paris ne sont "que le début", dans une nouvelle vidéo

Dans cette vidéo diffusée vendredi, deux hommes se félicitent des attaques menées le 13 novembre et en promettent de nouvelles.

Propagande

Publié le

Le groupe Etat islamique a publié une nouvelle vidéo vendredi, une semaine jour pour jour après les attentats de Paris. La vidéo de propagande débute avec des images concernant les attentats enregistrées sur les chaînes françaises et traitant des attentats. On y voit également la tour Eiffel s'effondrer, dans une séquence extraite du film G.I Joe : le réveil du Cobra, avec la phrase incrustée "Paris s'est effondrée". Puis apparaît un plan sur un avion d'Air France accompagné du texte "vous payerez le prix lorsque vous craindrez de voyager dans un autre pays, quel qu'il soit".

La vidéo comporte aussi une séquence dans laquelle deux hommes parlant français évoquent les attaques du 13 novembre. "Ca va arriver encore. Tant que vous êtes là [en Syrie], ça va arriver chez vous (...) Là c'est que le début," menace-t-ils.

Selon des informations de France 2, l'homme qui apparait sur la vidéo à visage découvert s'appelle Yanis Belhamra. Il s'agit d'un ancien livreur de pizzas, né à Bezons (Val-d'Oise), qui se fait désormais appeler "Abdul Wadoud".

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Solognitude - 21/11/2015 - 20:11 - Signaler un abus Belle promotion...

    De livreur de pizza à croquemitaine , en voilà un qui a trouvé sa vocation dans de monde de la publicité.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€