Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etat islamique : le pilote jordanien, brûlé vif par le groupe djihadiste aurait été drogué avant son exécution

L'information est donné ce mardi par un média saoudien. Des images de son exécution, le montrant stoïque alors que le feu le consume, ont largement circulé sur internet.

Shooté

Publié le
Etat islamique : le pilote jordanien, brûlé vif par le groupe djihadiste aurait été drogué avant son exécution

Le pilote executé, probablement, début janvier Crédit Reuters

L'image avait de quoi glacer le sang. Dans une vidéo diffusée début février, l'Etat islamique mettait en scène la mort du pilote de chasse jordanien capturé en décembre 2014. Enfermé dans une cage et aspergé d'essence, Moaz al-Kasasbeh observe, l'air hagard, deux hommes cagoulés allumer une trainée de pétrole qui vient le brûler vif. Malgré l'horreur de la scène, qui s'est probablement déroulée début janvier, le pilote semble relativement calme et finit par succomber en tombant à genoux, sans cris.

A LIRE AUSSI - Quand les califoutraques islamiques sont confrontés à leur propre barbarie

Selon le média saoudien BurNews.com, le pilote avait été fortement drogué et ainsi inconscient de ce qui se déroulait au moment de son exécution. Ce seraient des membres de l'Etat islamique qui auraient affirmé cela au site internet. Cela expliquerait l'absence de cris et le comportement calme de la victime alors que le feu le consumait. Par ailleurs, des experts interrogés affirment que les centres nerveux de l'homme ont rapidement brûlé, le rendant incapable de ressentir la douleur. La raison de cette médicamentation n'est pas connue mais l'Etat islamique a pris l'habitude de mettre en scène les exécutions des otages, notamment pour ses vidéos de propagande très travaillées.

En réaction, la Jordanie a exécuté deux membres de Daech et entamé des bombardements massifs en Syrie. "Nous sommes résolus à les faire disparaître de la surface de la Terre" a ainsi déclaré le général Mansour Al-Jbour, chef de l'armée de l'air jordanienne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par AlainAFZ - 10/02/2015 - 15:57 - Signaler un abus connaissance de cause ?

    L'arabie saoudite en connaitrait un rayon en actions myen ageuses et barbarie ?

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 16:28 - Signaler un abus En effet cela soulage sa famille et rend vraiment beaucoup

    beaucoup plus humain cette religion, puisque cela est au nom d'une religion. Il faut que monde adhère a cette religion elle drogue avant de faire bruler!

  • Par superliberal - 10/02/2015 - 17:36 - Signaler un abus ouf tout de suite ça va mieux...

    Finalement ils sont humains ces Daechiens. Avec de la drogue ça devient limite "Chrétiens"

  • Par Deudeuche - 10/02/2015 - 18:37 - Signaler un abus Rien à voir avec l'Islam

    Non mais!

  • Par adroitetoutemaintenant - 11/02/2015 - 04:01 - Signaler un abus La drogue ?

    Non, car il venait de découvrir que sa secte était de la merde et s'est converti au vrai Dieu, celui dont le fils est resté stoïque face au supplice !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€