Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etat islamique : le groupe terroriste publie une "interview" de son otage jordanien

Le jeune homme de 26 ans a été capturé par l'EI le 24 décembre après le crash de son avion au-dessus de la Syrie.

Propagande

Publié le
Etat islamique : le groupe terroriste publie une "interview" de son otage jordanien

Des combattants de l'Etat islamique.  Crédit http://m.ceip.org/

Le 24 décembre, un avion de combat jordanien s'écrasait près de Raqqa, la "capitale" de l'Etat islamique. Et son pilote, Maaz al-Kassasbeh, était capturé par le groupe terroriste. Il menait alors un raid contre l'EI dans le cadre de la coalition internationale anti-djihadistes. 

Un "entretien" de l'otage, âgé de 26 ans, a été diffusé dans le magazine en anglais de l'EI, Dabiq, un important outil de propagande. Dans cette "interview", accompagnée de photos, le pilote explique que son avion a été abattu par un missile muni d'un détecteur infrarouge. Une version des faits qui correspond à ce que les djihadistes avaient affirmé au moment de sa capture.

Mais la Jordanie et les Etats-Unis ont rejeté cette thèse.

L'otage dit aussi s'attendre à être tué par les membres de l'EI. Près de 2 000 personnes ont été exécutées en Syrie par le groupe terroriste depuis six mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 30/12/2014 - 19:06 - Signaler un abus Prisonnier ou otage

    Je souhaite tout le courage à ce valeureux officier jordanien. Il en a déjà beaucoup et il devra en avoir encore plus pour faire face devant son ultime sacrifice.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€