Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etat islamique : l'ex-otage Nicolas Hénin appelle la France à ne pas tomber dans le piège des djihadistes

"Notre douleur, notre tristesse, nos espoirs, nos vies ne les touchent pas. Leur monde est à part" confie le journaliste français, libéré en avril 2014.

Témoignage

Publié le
Etat islamique : l'ex-otage Nicolas Hénin appelle la France à ne pas tomber dans le piège des djihadistes

"Il m’arrive encore maintenant de parler à certains d’entre eux sur les réseaux sociaux" confie le journaliste du Guardian.  Crédit Reuters

Le journaliste français Nicolas Hénin a été retenu en otage pendant dix mois à Raqqa par des combattants de l'Etat islamique. Dans une tribune publiée cette semaine par le quotidien britannique "The Guardian", pour lequel il écrit, l'homme rapporte ce qu'il a appris aux contacts de ses geôliers.

"En tant que français et fier de l’être, je suis bouleversé, comme tout le monde, par les événements de Paris. Mais je ne suis ni surpris, ni incrédule. Je connais l’État islamique dont j’ai été l’otage pendant dix mois et j’ai une certitude : notre douleur, notre tristesse, nos espoirs, nos vies ne les touchent pas. Leur monde est à part (…) La plupart des gens ne connaissent les djihadistes de l’État islamique qu’à travers leurs documents de propagande. Moi, je les ai vus de l’intérieur. Lorsque j’étais en captivité, j’ai rencontré sans doute une dizaine de djihadistes, y compris Mohammed Emwazi.

Jihadi John était l’un de mes geôliers" raconte Nicolas Hénin.

>>>>> RETROUVEZ NOTRE DOSSIER COMPLET SUR LES ATTENTATS DE PARIS

"Il m’arrive encore maintenant de parler à certains d’entre eux sur les réseaux sociaux, et je peux vous dire que l’idée que vous vous faites d’eux est pour l’essentiel le résultat d’une campagne de marketing et de relations publiques. Ils se présentent comme des super héros. Cependant, hors caméra, ils sont pathétiques à bien des égards. Ce sont des enfants des rues ivres d’idéologie et de pouvoir. En France, nous dirions qu’ils sont – bêtes et méchants. Ils sont sans doute plus bêtes que méchants, même s’il ne faut pas minimiser le potentiel meurtrier de la bêtise" poursuit-il.

"J’ai été réellement impressionné par leur niveau de connexion technologique. Ils suivent l’actualité de manière obsessive, mais tout passe au travers de leur propre prisme. Au centre de leur vision du monde se trouve la croyance selon laquelle les autres communautés ne peuvent pas vivre en harmonie avec les musulmans. Tous les jours, ils déploient leurs antennes pour trouver des éléments allant dans ce sens. Ils auront été particulièrement troublés par les images de la population en Allemagne accueillant chaleureusement les migrants. Ce n’est pas ce qu’ils souhaitent voir" commente le journaliste. 

"Pourquoi la France ? Pour de nombreuses raisons sans doute. Mais je crois qu’ils considèrent mon pays comme le maillon faible de l’Europe, comme un pays où il serait facile de semer la division. C’est pourquoi, lorsqu’on me demande comment nous devons réagir, je dis qu’il faut raison garder. Or, notre réponse est : encore plus de bombes. Je ne défends pas Daesh. Comment pourrais-je le faire ? Mais je pense que nous commettons là une erreur. Les bombardements vont être considérables, ils seront le symbole d’une colère juste. Moins de 48 heures après les atrocités, des chasseurs ont mené les raids les plus intenses jamais menés en Syrie, lâchant plus de 20 bombes sur Raqqa, le bastion de l’État islamique. Le sentiment de vengeance était sans doute inévitable, mais il nous faut être prudents. Ma crainte est que cette réaction ne fera qu’aggraver la situation" prévient enfin Nicolas Hénin.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 20/11/2015 - 14:25 - Signaler un abus La France, le maillon faible de l'UE!

    voila, tout est dit! " ils voient la France comme le maillon faible de l’Europe, comme un pays où il serait facile de semer la division" rien à ajouter...

  • Par ISABLEUE - 20/11/2015 - 14:42 - Signaler un abus ON fait ce qu'on veut dans notre pays et hors de nos

    frontières, la coalition décide.. Les Français réagissent très bien, ne leur en déplaise... Calmes et réfléchis.... Mais pas la peine de baisser notre pantalon..

  • Par langue de pivert - 20/11/2015 - 16:51 - Signaler un abus Finissons en ! ☺

    Les interventions de l'occident (et de la France), Russie incluse, en Afrique et au M.O. sont des folies ! TOUTES ! Ces conflits ne nous concernent en rien et l'occident, en voulant fourguer "sa" démocratie clef en main, a loupé une occasion unique de laisser le monde musulman s'auto-détruire ! (ou de rentrer dans la civilisation qui sait ! :-) Les laisser, entre eux et chez eux, régler leurs problèmes à leurs façons était la meilleur option. Simple, économique, moral, efficace. Ça les aurait occupés pour 20 ans et pendant ce temps ils ne nous auraient pas fait chier ! Juste les laisser mijoter entre eux en terre d'islam et compter les points ! Surveiller la marmite pour que "ça" ne déborde pas chez nous. C'était trop demander aux pauvres types qui nous dirigent ! Avec les économies en vies, en temps, en énergie et en argent : porter secours aux minorités persécutées par ces sauvages, refouler les envahisseurs et expurger une bonne fois pour toute cette secte belliqueuse (cinquième colonne en premier, mais pas que) d'occident ! Maintenant que le mal est fait, vue la tournure des évènements : "Quand on a commencé à étrangler le chat, il faut le finir" (Marcel Pagnol)

  • Par winnie - 21/11/2015 - 07:55 - Signaler un abus le probleme est :

    Que nous avons environ 10 millions de musulmans en France et les événements du moyens orient nous impliquent directement. Si nous avions autant de musulmans, mais assimilés nous n'aurions pas de problèmes intérieures.Quand a l' ex otage malgré tout le respect que je lui doit,je pense qu'il fait fausse route,son idéologie humanisante n'a pas disparue malgré les souffrances qu'il a du endurer. Il n'y a pas d'un autre réponse que de montrer sa force et sa détermination. Et cela aurait du être fait depuis longtemps,bien avant le 11 janvier.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€