Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 30 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etat islamique : 600 djihadistes français en Syrie dont 220 femmes

Selon France Info, les départs de ces dernières sont en forte augmentation depuis septembre dernier.

Féminisation

Publié le
Etat islamique : 600 djihadistes français en Syrie dont 220 femmes

Dans les rangs de l'Etat islamique, il n'y a pas que des hommes. Et les Français sont aussi des Françaises, comme le souligne France Info qui a eu accès à des chiffres inédits qui figurent dans un rapport confidentiel des services de renseignement. Ainsi, en décembre 2015, on dénombrait 600 Français partis rejoindre les rangs de l'Etat islamique dont 220 femmes, alors qu'elles n'étaient que 164 en septembre dernier. Le taux de féminisation est ainsi passé, en quelques mois de 10 à 35 % chez les Français.

Parmi elles, il n'y aurait pas de femmes combattantes. Les deux profils retenus sont celles qui viennent pour y trouver un époux et celles qui rejoignent leur mari ou leur famille. Par ailleurs, un tiers d'entre elle sont des converties, contre 1/6 pour les hommes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par precepte - 08/01/2016 - 10:50 - Signaler un abus Français et Françaises en Syrie

    Il faut utiliser tous les moyens juridiques ( et d'autres) pour refuser leurs retours.

  • Par vangog - 08/01/2016 - 13:02 - Signaler un abus Retour impossible pour ces terroristes en France!

    il n'y a plus à tortiller: Front National.

  • Par crobard007 - 08/01/2016 - 18:42 - Signaler un abus Traitres à la nation

    Traitres à l'humanité, ils n'appartiennent plus au genre humain.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€