Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Etat devrait reprendre "entre 30 et 35 milliards d'euros" de la dette de la SNCF

"Le Premier ministre s'exprimera vendredi sur le niveau de reprise de la dette et l'investissement dans le système ferroviaire", a indiqué sur LCP le rapporteur du projet de réforme ferroviaire Jean-Baptiste Djebbari (LREM).

Grève

Publié le
L'Etat devrait reprendre "entre 30 et 35 milliards d'euros" de la dette de la SNCF

 Crédit LUDOVIC MARIN / AFP

Ce jeudi 24 mai sur LCP, le rapporteur du projet de réforme ferroviaire Jean-Baptiste Djebbari (LREM) a annoncé que l'État devrait reprendre "entre 30 et 35 milliards d'euros" de la dette de la SNCF. "Le Premier ministre s'exprimera vendredi sur le niveau de reprise de la dette et l'investissement dans le système ferroviaire", a-t-il ajouté. A ce jour, la dette de la compagnie ferroviaire s'élève à 47 milliards pour SNCF Réseau et 8 milliards pour SNCF Mobilités.

>>> À lire aussi : Conflit SNCF : comment la tech et une meilleure information ont largement affaibli le pouvoir de nuisance des grévistes

Le député de Haute-Vienne a estimé que l'intervention de l'État, qui s'accompagnera "d'investissements dans le système ferroviaire", équivaudrait à "un point et demi de PIB".

Le montant des investissements prévus n'est "pas encore tout à fait arbitré", a-t-il souligné, ajoutant que ceux-ci devraient concerner "l'infrastructure: le réseau, le fret, les voies, la signalisation". En outre, le rapporteur du projet de loi a assuré que les annonces d'Edouard Philippe seraient "de nature à rassurer les cheminots, qui ont eu "un sentiment fort de 'cheminot bashing'", désormais "assez largement purgé" à ses yeux.

La question du maintien de Guillaume Pepy n'est pas posée

Interrogé sur l'avenir du patron de la SNCF Guillaume Pepy, le député a affirmé que "son mandat durera jusqu'en 2020" et qu'il "fallait un pilote dans l'avion pour mener à bien la transition" ainsi que des "échéances importantes", comme la convention collective de l'entreprise, destinée à être prochainement renégociée. Quelques minutes plus tôt, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux avait déjà déclaré sur Europe 1 que "la question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF n'(était) pas posée".

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 24/05/2018 - 12:23 - Signaler un abus 35 milliards de rachat de dette plus

    XXX? milliards d'investissements à charge de l'Etat, doux euphémisme, pour nommer les nouveaux impôts que les citoyens devront payer. Tout ça pour justifier le soi-disant "modèle social exemplaire " de la France, et le bien-être de quelques privilégiés qui se foutent éperdument du public. C'est beau, c'est grand, c(est généreux le socialisme spoliateur.

  • Par J'accuse - 24/05/2018 - 14:07 - Signaler un abus C'est pas cher, c'est l'Etat qui paye

    Pourquoi seulement une partie ? On n'est quand même pas à une douzaine de milliards près... Ce qu'ils peuvent être mesquins !

  • Par Atlante13 - 24/05/2018 - 17:21 - Signaler un abus @J'accuse

    un peu de patience, le reste suivra. N'oublions pas qu'en plus de tout ça, l'Etat doit verser 14 milliards tous les ans... mais c'es gratuit, dixit Hollande.

  • Par Anouman - 24/05/2018 - 19:03 - Signaler un abus Dette

    Parfait: comme ça SNCF réseau pourra louer moins cher ses voies aux sociétés privées qui vont arriver sur le marché et le contribuable financera (encore plus) les lubies ferroviaires des gouvernements passés plutôt que les utilisateurs qui trouvent que le train c'est trop cher (gratuit ça irait?).

  • Par vangog - 25/05/2018 - 00:30 - Signaler un abus En même temps...qu’est ce que c’est 35 milliards d’euros?...

    dans un océan de dettes UMPS-PC-LR-LREM?...quelques centaines de milliers dEuros en plus pour les actionnaires de Rothschild, BNP, Goldmann-Sachs...rien! Un pourboire...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€