Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Espagne : le nouveau gouvernement veut "immédiatement" retirer la dépouille de Franco de son mausolée

"Nous voulons que le transfert des restes de Franco soit immédiat", a déclaré le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez dans un entretien à El Pais, ce dimanche.

Symbole

Publié le
Espagne : le nouveau gouvernement veut "immédiatement" retirer la dépouille de Franco de son mausolée

 Crédit PHILIPPE DESMAZES / AFP

43 ans après sa mort, le dictateur espagnol Francisco Franco va déménager. Le nouveau chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a déclaré ce dimanche dans le journal El Pais : "Nous voulons que le transfert des restes de Franco soit immédiat. Je crois qu'une démocratie mature comme la nôtre, européenne, ne peut avoir de symboles qui divisent les Espagnols".

"Ce gouvernement se conformera au mandat de la Chambre des députés de 2017 de transformer la Vallée de los Caidos en un lieu de réconciliation", a ajouté celui qui est devenu Premier ministre le 2 juin, en référence à la résolution présentée par les socialistes l'an dernier, alors qu'ils étaient dans l'opposition, et qui avait adoptée par une large majorité de députés. 

Francisco Franco, chef de l'Etat espagnol de 1939 jusqu'à sa mort en 1975, repose actuellement dans la "Valle de los Caidos" (La vallée de ceux qui sont tombés), construit d'abord pour rendre hommage aux "héros et martyrs de la Croisade", désignant par là les combattants nationalistes morts pendant la guerre d'Espagne (1936-1939), auxquels furent ajouté en 1958 des combattants républicains, pourvu qu'ils fussent catholiques, souvent sans en avertir leur famille.

Près de trente-cinq mille combattants, principalement des nationalistes mais aussi des républicains, reposent dans la crypte, non loin de la nef centrale où sont situées les sépultures de Francisco Franco et du chef de la Phalange, José Antonio Primo de Rivera.

En 2007, une loi sur la mémoire historique du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero avait prévu de dépolitiser le monument afin de le consacrer uniquement à sa vocation religieuse.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 24/06/2018 - 18:16 - Signaler un abus Un minable sectaire, ce Pedro Sanchez!

    A-t-il oublié qu’il est tombé autant de républicains socialistes que de légitimistes Franquistes dans cette guerre civile atroce et que les atrocités furent commises de part et d’autre, à égalité d’horreur?...mais les socialauds-coco ont toujours besoin de se construire une légitimité historique qui est trop faible pour faire la différence dans les urnes- si besoin en réécrivant l’histoire. Franco avait laissé, justement, les deux frères ennemies égalité. Le socialaud Pedro Sanchez vient de prouver qu’un des deux était plus manipulateur et plus menteur que l’autre...

  • Par Atlante13 - 24/06/2018 - 18:43 - Signaler un abus Et en même temps,

    y mettre celle de Staline.

  • Par Benvoyons - 24/06/2018 - 19:16 - Signaler un abus Épitaphe de Beethoven: Après avoir composé toute ma vie

    je me décompose. En effet Vangog les socialistes sont toujours promptes à refaire l'Histoire comme celle de Mitterrand Pétainiste & la suite de son histoire de Ministre de la Justice faisant massacrer en Algérie. Ou celle des Socialistes PC qui ont signé avec Hitler pour le laisser niquer le Socialisme Fr de 1936:) Les Socialistes ne sont que des corrompus cherchant à corrompre

  • Par moneo - 24/06/2018 - 19:32 - Signaler un abus l'histoire quelle pute

    les républicains les alliés de Staline qui seront entretués avec les anarchistes notamment à Barcelone Franco prenant l ville sansn coup de fusil .Franco restant neutre pendant la seconde guerre mondiale et si peu fréquentable que la dernière visite de De gaulle après sa démission ne fut pas pour la campagne l,'Irlande mais pour Franco mais NO PASSARAN ça quand même plus de gueule n'est ce pas

  • Par Beredan - 24/06/2018 - 21:13 - Signaler un abus Avec notre cabotin , ils font la paire !

    Socialistes tape-à-l’oeil , à l’affût du buzz qui permettra de masquer leurs insuffisances , ils sont prêts à déterrer le Père et à salir l’oeuvre Accomplie ...

  • Par hermet - 24/06/2018 - 22:46 - Signaler un abus Fossoyeur de l Espagne

    Ce socialiste est bien partie pour diviser l Espagne. Il va finir par réveiller la vieille droite franquiste Espagnol avec ces provocations inutiles et dépassées , ajouté des migrants, des concessions aux indépendantistes catalans.et basques...et à la fin c'est l Espagne qui saute comme dans les années 30.

  • Par CasCochyme - 25/06/2018 - 09:26 - Signaler un abus MST

    MST : Macron Sanchez Trudeau...

  • Par Paul Emiste - 25/06/2018 - 10:41 - Signaler un abus Ouaip...

    C´était soit Franco soit Staline, quitte à à choisir je prends le premier, parce que je n´aime pas être pris en sandwich.

  • Par Mario - 25/06/2018 - 10:42 - Signaler un abus Combien de rue Lénine en

    Combien de rue Lénine en France ?

  • Par ISABLEUE - 25/06/2018 - 12:51 - Signaler un abus c'est vrai que c'était super urgent...

    Pour l'Espagne, il n'y avait rien d'autre à faire avant... Pauvres socialistes...

  • Par A M A - 15/07/2018 - 20:17 - Signaler un abus Qu'on le veuille ou non,

    Qu'on le veuille ou non, Franco a empêché Hitler de passer en Afrique du Nord en 1940 et de contrôler Gibraltar. Un vrai salaud, ce juif, qui osait contrer le pacte Molotov-Ribbentrop.

  • Par A M A - 15/07/2018 - 20:18 - Signaler un abus Et si De Gaulle avait été un

    Et si De Gaulle avait été un gazaoui?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€